Acides gras essentiels ? Oméga 3, Oméga 6 ?

acides-gras-essentiels-omega-3-omega-6-omega-9-huiles-vegetales-assaisonnement-salades-bien-etre-2

« La Santé, comme tout bonheur vrai, ne s’achète pas, mais se gagne par un effort personnel qui, comme la Sagesse, est une longue patience » H.-Ch. Geffroy (1895-1981)

Acides gras essentiels : de véritables amis pour votre Vie

Surtout délivrés par des huiles végétales…

Notre graisse intime appelé tissu adipeux est une réserve d’énergie de notre organisme. Point trop n’en faut évidemment car il faut garder en conscience que notre poids (ou sur-poids) est supporté par notre solide charpente musculo-squelettique et nos très renforcées mais frêles articulations…

« Les graisses (ou lipides) sont également indispensables à une alimentation saine et équilibrée […] Il existe de bonnes graisses, anti-inflammatoires, et de mauvaises graisses, à l’origine d’un état inflammatoire de l’organisme » Dr Michel Lallement

Notre corps fait ainsi fondre et transformer cette graisse lorsque l’énergie disponible dans notre foie et nos muscles vient à manquer : par exemple lors d’un effort sportif…

Progrès scientifiques, énormes intérêts, gros mensonges marketing…

« On sait que la première condition est d’être exactement informé. Mais on sait aussi qu’il est de plus en plus difficile de trouver des sources pures sur des questions où des intérêts formidables – dépassant bien souvent nos frontières – sont en jeu. » écrivait déjà le 15 mars 1950, H.-Ch. Geffroy, fondateur des magasins « La Vie Claire » dans son livre « Nourris ton corps » dont la première édition était diffusée en février 1941…

Le savoir scientifique progresse de plus en plus finement également dans la micro-nutrition et la diététique.

acides-gras-essentiels-omega-3-omega-6-omega-9-bilan-7

Depuis des décennies aussi, l’agro-business et son fantastique marketing amplifié par les médias n’ont de cesse de marteler à propos de ces Omégas 3 et de ces Omégas 6 en argumentant sur des bribes scientifiques tout en bafouant les concepts clés (irrespect des ratios entre ces omégas notamment)…

Fameux Oméga 3 et Oméga 6 : connaissez vous donc leurs rôles respectifs au sein de notre organisme ?

Classification des acides gras

Le nommage ainsi que les nombreuses interactions biochimiques concernant les graisses sont loin d’être simples.

Pour résumer, les acides gras naturels sont répertoriés en 3 grandes familles :

  • acides gras saturés : viandes, beurre, margarines, huile de palme…,
  • acides gras mono-insaturés : les omégas 9 (huile d’olive…),
  • acides gras poly-insaturés : les omégas 6 (tournesol, bourrache, onagre…) et omégas 3 (chanvre, lin, graines de Chia, sardines, thon…),

Le nommage des Omégas est dû à une notion biochimique : 3, 6 et 9 indiquent la place dans la molécule du premier atome de carbone porteur d’une liaison covalente (liaison double c-a-d renforcée entre 2 atomes).

Acides gras essentiels : ce qu’il faut absolument retenir

Notre organisme en perpétuelle évolution a besoin de nutriments divers et variés. Les acides gras sont nécessaires à notre bon fonctionnement, qu’ils soient saturés, mono ou poly- insaturés.

Rien n’est ni absolument bon ni au contraire absolument mauvais : tout dépend des dosages et des fréquences répétées…

Acides gras saturés : vigilance…

Plus les acides gras sont saturés comme dans les viandes (surtout rouges), dans le beurre et margarines, dans l’huile de palme, plus leurs molécules sont rigides donc difficile à désassimiler par l’organisme.

Ces acides gras saturés en excès rigidifient alors l’organisme, favorisant sur leurs passages des inflammations locales (ils sont ainsi dits pro-inflammatoires) qui répétées, prédisposent aux maladies chroniques

Acides gras insaturés : à privilégier…

Plus les acides gras sont insaturés plus leurs molécules sont souples. Elles sont aussi plus fragiles et peu stables car très sensibles :

  • à la chaleur (cuisson!),
  • à la lumière,
  • et leur effet ne dure pas dans le temps, elles sont donc difficiles à conserver.

Plus facilement assimilables et protecteurs, les acides gras insaturés sont anti-inflammatoires et oeuvrent donc à une meilleure santé.

Acides gras au coeur même de nos cellules

Nos fines membranes cellulaires sont constituées de phospholipides (des lipides donc des graisses…). Plus ces membranes sont souples, plus nos cellules peuvent assimiler les nutriments et évacuer leurs déchets.

Plus il y a d’Oméga 3 dans ces barrières phospholipides, plus elles sont souples et plus elles facilitent les échanges

Les Oméga 3 favorisent également la circulation de l’influx nerveux. Au niveau cérébral, la fluidité membranaire favorise les échanges entre neurones : travail intellectuel favorisé, mémoire plus performante, diminution des risques de dépression nerveuse…

Sauces & vinaigrettes : préparez les facilement vous-mêmes avec les bonnes huiles !

Fuyez les assaisonnements et plats préparés de l’industrie agro-alimentaire : ils contiennent des acides gras non naturels ou acides gras trans (acides gras hydrogénés) employés au moindre coût (donc avec une moindre qualité des matières premières…), pour faciliter tous les process de fabrication (du stockage aux cuissons à haute température, à la conservation), pour les goûts artificiels (réhausseurs de goût, édulcorants…) et leurs textures réclamés par les consommateurs (le craquant et l’apparence…)… Au détriment de votre organisme !

acides-gras-essentiels-omega-3-omega-6-omega-9-huiles-vegetales-assaisonnement-salades-bien-etre-3

Choisissez plutôt vos ingrédients naturels (huiles, plantes aromatiques, épices, fruits, vinaigres) selon vos goûts et élaborez facilement vous-mêmes vos vinaigrettes et vos sauces, pour affiner voire retrouver le plaisir de cuisiner et pour l’extase de votre palais des saveurs.

… Sans négliger votre Santé !

Votre Dynamique bien huilée

Rôle des Omégas 3 & Omégas 6…

Puissant et armé pour la Vie, notre organisme s’épuise cependant, progressivement mais sûrement, en raison de multiples causes :

  • déshydratation : sachant que nous sommes composés environ à 70% de liquides qu’il faut constamment renouveler,
  • carences nutritionnelles : acides gras & acides aminés, vitamines essentielles et oligo-éléments,
  • encrassages alimentaires : produits industriels à forte teneur en acides gras saturés (mauvaises graisses), sels, sucres, conservateurs (empêchent l’action de la vie)…,
  • pollutions et intoxications multiples : métaux lourds, résidus chimiques (pesticides, perturbateurs endocriniens, molécules médicamenteuses…),
  • parasitages divers : vers, levures, champignons et bactéries,
  • virus et maladies… Qui font partie intégrante de la Vie !

Respect cellulaire : questions à se poser

Notre vie, notre équilibre et notre bien-être passent par un juste équilibre acido-basique de notre univers intérieur, par la vitalité énergétique, le bon équilibre hydro-minéral et le bien-être de chacune de nos cellules :

  • nos cellules sont elles bien hydratées ?
  • nos cellules sont elles bien nourries ?
  • nos cellules peuvent elles produire de l’énergie vitale ?
  • nos cellules peuvent elles évacuer leurs déchets organiques ?
  • nos cellules peuvent elles se réparer et se reproduire ?
  • les échanges entre la cellule (milieu intra-cellulaire) et son environnement (milieu extra-cellulaire) sont ils garantis ?

Concernant la gestion de nos graisses, 2 familles antagonistes de médiateurs cellulaires (messagers biochimiques pour les cellules) régulent et pilotent ensemble les fonctions :

  • de fabrication des graisses,
  • de transport des graisses,
  • de stockage des graisses,
  • et de fluidité du sang,

Les Omégas 3 d’une part et les Omégas 6 d’autre-part…

L’Oméga 3 en frein…

Les Oméga 3 diminuent la synthèse et le transport des graisses. Ils font notamment baisser le taux de triglycérides.

Cela signifie que plus nous ingérons d’Oméga 3, plus les excédents caloriques de nos repas sont brûlés et non stockés…

Les Omégas 3 agissent dans un sens anti-inflammatoire.

L’Oméga 6 en accélérateur…

Les Omégas 6 sont indispensables à la croissance de tous nos tissus, par conséquent, notre tissu adipeux également.

Cela signifie que plus nous ingérons d’Oméga 6, plus nous favorisons l’expansion de nos tissus adipeux qui recevront plus tard l’excédent d’énergie de nos boissons et repas.

Les Oméga 6 sont reconnus comme pro-inflammatoires c’est-à-dire qu’ils favorisent l’inflammation et un terrain pro-inflammatoire potentiellement fertile à nombre de maladies dès la moindre faiblesse du système immunitaire…

Constats actuels et triste état des lieux

Accélérez surtout ! Freinez peu !…

Le ratio efficace Oméga 3 / Oméga 6 devrait être, selon différents spécialistes :

  • de 1 oméga 3
  • pour 3 à 5 omégas 6.

Dans l’évolution de l’offre alimentaire qui lui est proposé et par sa consommation nutritionnelle, l’être humain actuel est confronté à, mais provoque aussi par ses choix, un terrible bouleversement de ce ratio pourtant fondamental :

  • de 1 oméga 3
  • pour 15 à 20 omégas 6 !…

Amorcé depuis le début du 19ème siècle mais surtout fortement accentué depuis la seconde guerre mondiale, ce phénomène perturbe dramatiquement tous nos métabolismes. En 40 ans, le déficit d’Oméga 3 par rapport aux Omégas 6 a été multiplié de 5 à 7…

Sédentarité, pauvreté, malbouffe, obésité, diabète, sur-médication…

Depuis 1998 déjà, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré l’obésité comme épidémie.

En France, les statistiques officielles (étude OBEPI de l’INSERM par exemple) recensent en moyenne 230.000 nouveaux obèses par an…

Autre constat troublant : les obèses le sont de plus en plus jeunes…

D’après les études de consommation, il s’avère que les populations les plus exposées aux acides gras saturés et aux acides gras trans sont les grands consommateurs :

  • de viennoiseries bon marché,
  • de confiseries et de biscuits comportant un maximum d’huiles végétales de palme, de surcroît hydrogénées (elles restent solides jusqu’à 55°),
  • de boissons sucrées et bourrées chimiquement type sodas,

Les victimes sont donc principalement les enfants et les adolescents… Et tous les consommateurs réguliers de malbouffe (pardon « restauration rapide » ou fast-foods…).

Comment échapper à ce véritable fléau ? Votre Alimentation, votre volonté et votre temps…

De bonnes graines et des huiles naturelles !

Des graines et des huiles végétales de première pression à froid restent le meilleur apport en acides gras essentiels : variez vos assaisonnements et appréciez cette diversité de goûts !

acides-gras-essentiels-omega-3-omega-6-omega-9-huiles-vegetales-assaisonnement-salades-bien-etre-5

  • Huile d’olive vierge : riche en acides gras insaturés pour la prévention cardio-vasculaire,
  • Huile de lin vierge : riche en Oméga-3 pour la régulation du cholestérol,
  • Huile de tournesol : riche en vitamine E pour la protection des cellules et donc, contre le vieillissement prématuré,
  • Huile de chanvre,
  • Huile de noix,

Quelques références & bibliographies associées à consulter :

De nombreux ouvrages existent sur l’importance d’une alimentation saine bien différente de celle prônée par les modes alimentaires et les « régimes minceur » de privations de toutes sortes, etc…

acides-gras-essentiels-omega-3-omega-6-omega-9-huiles-vegetales-assaisonnement-salades-bien-etre-4

Suivent des propos sages datant de plus d’un demi-siècle, sagesse non démentie et de plus en plus d’actualité de Mr H.-Ch. Geffroy : « Une méthode alimentaire bien comprise doit, au contraire, augmenter la résistance à la fatigue et à la maladie, ainsi que la puissance cérébrale et permettre à ceux qui l’observent, de recouvrer la santé physique et morale que nos habitudes de civilisés nous ont fait perdre prématurément« …

acides-gras-essentiels-omega-3-omega-6-omega-9-huiles-vegetales-assaisonnement-salades-bien-etre-6

Alors, pourquoi ne pas reprendre en main ce que nous avons tant délaissé et tant sacrifié depuis des générations au profit d’un pseudo-confort qui nous tire irrémédiablement vers le bas et le plus mauvais, à savoir l’irrespect de nous-mêmes ?

Reprenons une alimentation saine et utile pour le corps

Voici quelques sources fiables et quelques pistes à éprouver par vous-mêmes (votre vérité à vous):

  • Les livres du Dr Kousmine
  • Les livres du Dr Jean Seignalet
  • « Nourris ton corps » H.-Ch. Geffroy, éditions Flammarion (1941) puis « La Vie Claire » (1950)
  • « L’étude des 7 pays » d’Ancel Keys, « French Paradox« 
  • « Régime crétois » et étude clinique INSERM « Le régime crétois : un régime méditerranéen riche en acide alphalinolénique Oméga 3« 
  • Les livres du Pr Henri Joyeux
  • « Les clés de l’alimentation« , Dr Michel Lallement, éditions Mosaïque Santé
  • « Tous gros demain, 40 ans de mensonges, 10 kilos de surpoids« , Pierre Weil, éditions Plon
  • « Mangez, on s’occupe du reste« , Pierre Weil, éditions Plon
  • « Mon assiette, ma santé, ma planète« , Pierre Weil, éditions Plon
  • « Le mensonge alimentaire« , Dr Hans-Ulrich Grimm, Guy Trédaniel
  • « La vérité sur ce que nous mangeons« , Joanna Blythman, Marabout
  • « fast Food Nation« , Eric Schlosser, Penguin Books
  • « Les laitages, une sacrée vacherie« , Dr Nicolas Le Berre, Editions Charles Corlet
  • « Le syndrôme XXL« , Dr Max Rombi

La connaissance est une Voie de Lumière, seule capable de refouler l’ignorance : pourquoi ne pas vous éblouir ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre Harmonie… Naturellement !