Badiane

plante medicinale badiane 3 Badiane

Badiane

Noms communs :

Anis de la Chine
Anis vrai
Anis étoilé
Fenouil de Chine

Constituants chimiques principaux :

Huile essentielle (90 à 95 % d’Anéthol), tanin catéchique, des hydrates de carbone, de l’albumine, un résine et de nombreux acides organiques.

Parties utilisées :

Fruit

plante medicinale badiane 2 Badiane

Un peu d’histoire :

Le Badianier a été introduit en Europe au XVIIe siècle où il pousse dans des régions tempérées et moyennement froides.

Utilisé dès l’Antiquité pour ses vertus médicinales, très convoité depuis le Moyen Age. Marco Polo garda longtemps le secret de son origine (sud-est de la Chine – nord Vietnam), car il se vendait à prix d’or.

Il est connu et estimé en Chine depuis plus de onze siècles avant notre ère. Ses fruits étaient levés comme impôts sous la dynastie des Song (960-1279). Cavendish le rapporte des Philippines vers 1588. Jusqu’au XVIIe siècle, cette épice reste rare en Europe, seules quelques personnes en parlent (Charles de Lécluse 1601, Kaempfer 1690, …). Pomet note en 1694 que les Hollandais en parfument leur thé à l’exemple des Chinois.

A cette époque, la badiane arrive en Europe via la Russie comme Anis de Chine ou de Sibérie.

Description :

Le Badianier de Chine est un arbre de moyen de 3 à 5 mètre de hauteur. La tige, assez forte est rameuse, trapue couverte d’une écorce grisâtre. Les feuilles sont d’un jolis vert gai, rappelant celle du laurier, éparses ou réunies, persistante.

Le fruit est le résultat de la réunion de 8 à 12 coques assemblées en étoiles ; le péricarpe est coriace, il s’ouvre sur le bord interne et renferme une graine brune, arrondie et luisante. Il diffère beaucoup de l’anis vert, car il appartient à une autre famille botanique.

Il contient une huile à l’odeur aromatique et à la saveur plus prononcée que l’Anis vert, mais s’emploi dans les même proportion que cette dernière dans la fabrication de médicaments, de parfums et de confiseries.

Culture et récolte

La Badiane se trouve surtout en Chine, au Japon, en Inde, aux Philippines, où elle préfère les lieux humides.

Elle peut être cultivée en pleine terre dans le midi de la France. Il lui faut de la terre de bruyère mélangée à une terre plus plus franche. Elle est multipliée par semis, par bouture, ou marcottes faites avec les jeunes pousses. La récolte se pratique en choisissant les plus jolis fruits d’un beau marron. La meilleur qualité de fruits vient de Chine.

plante medicinale badiane Badiane

Usage :

La Badiane est l’objet d’une grande vénération chez les Chinois, qui en mangent après les repas, l’ajoute au thé ou au café.

Plus parfumée que l’Anis d’Europe, la Badiane est un bon carminatif , qui facilite la digestion, lutte contre l’aérophagie, les coliques gazeuses et les flatulences.

Actuellement, la Badiane est utilisée chaque fois qu’il est nécessaire de faciliter la digestion et de prévenir des ballonnements

Demandez bien à votre pharmacien ou herboriste de la Badiane de Chine. En Effet, la Badiane du Japon qui lui est parfois substituée peut s’avérer toxique dans certaine circonstances qui sont activement étudiées actuellement.

La Badiane ne doit être utilisée qu’à doses limités et jamais en cures très prolongées.
Entrecouper donc vos cures de périodes équivalentes sans en prendre ; par exemple : une semaine sans en prendre avant de recommencer une autre semaine.

Infusions :

Boire une tasse 10 à 15 min après chacun des principaux repas.

Décoction :

Mettre 10 gr de fleur de Bleuet dans un quart de litre d’eau, porter à ébullition et retirer aussitôt du feu, infuser 15 min.

A utiliser tiède en compresse ou bain d’yeux au moyen d’une œillère.
3 fois par jour jusqu’à guérison contre les conjonctivites, orgelet et toutes les inflammations des yeux et des paupières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre Harmonie… Naturellement !