Archives de catégorie : Pollution

Additifs alimentaires

vigilance-additifs-alimentaires-dangers-addictions-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-pays-de-morlaix-finistere-4

« Votre vie vous appartient et vous savez qu’il faut la préserver. Votre santé doit donc rester votre priorité et celle de vos parents » Corinne Gouget (décédée en juin 2015)

Additifs vraiment… alimentaires ?

Additifs naturels ou pas…

C’est en 1972 qu’est instaurée la réglementation européenne sur l’étiquetage des produits destinés à l’alimentation. Chaque additif alimentaire est désigné par :

  • un code comportant une lettre indiquant sa provenance : E pour Communauté Européenne,
  • 3 chiffres indiquant sa nature :
    • E100 : les colorants
    • E200 : les conservateurs,
    • E300 : les antioxydants
    • E400 : les émulsifiants, épaississants, agents de texture
    • E500 : les poudres à lever, les antiacides, les agglomérants…
    • E600 : les exhausteurs de goûts, anti-agglomérants, agents d’enrobage…
    • E900 : gaz propulseurs, stabilisants, etc…

Le nombre d’additifs actuellement autorisés est très variable d’un pays à l’autre. Ainsi, il en existe près de :

  • 3000 aux USA,
  • 827 en Europe et
  • 354 en France.

Ce n’est pas tant leur nombre qui doit nous interpeller mais surtout la dangerosité de nombre d’entre-eux…

Savez vous qu’en 2015 en France, il est estimé qu’un enfant pouvait aisément consommer plus de 100 additifs alimentaires différents par jour ?…

Vigilance face aux produits de grande consommation

Lisez vous la composition des produits (surtout industriels) que vous achetez ?

Vous posez vous souvent des questions sur les ingrédients de ces produits ? Sur la valeur réellement nutritive de ces produits pour votre organisme ?

Tout le monde pense que si les produits alimentaires sont en vente libre, sur étagère ou en rayons dans les magasins, c’est parce qu’ils sont sains, parce qu’ils ne sont pas nuisibles pour leurs consommateurs.

existentialisme-du-panier-a-courses

D’accord, il y a plus ou moins de sucre, de gras, de sel… Pour tous les goûts, n’est-ce pas ? Sauf que l’aspect, le goût et l’emballage ne sont qu’apparence.

Le 1er produit chimique de synthèse a été validé en Prusse en 1828 (urée de synthèse)… La chimie ne date pas d’hier ! Et les industriels ont trouvé depuis longtemps, parade à nos sens organiques mais aussi à notre bon sens, avec ces fameux additifs alimentaires.

Ceux-ci sont utilisés pour changer la couleur (colorants), l’aspect (conservateurs) mais aussi transformer nos goûts (exhausteur de goûts, surdosage en sucres, en sels et en graisses trans)… Pour aussi créer de l’addiction afin de pousser à la consommation régulière de leurs produits.

L’occasion d’une visite à nos proches, nous a permis de constater l’horreur…

Additifs… Ou addictifs alimentaires

Décryptage alimentaire

C’est bien connu et tellement invétéré dans nos habitudes et croyances : « le sucre est bon car il donne de l’énergie« . Afin de nous aider, le sucre truffe quasiment tout : bonbons, gâteaux, petits-déjeuners, en-cas, sirops, boissons, sauces, vinaigrettes, pains… Prenez en les enfants !

Mais pas seulement. Le sucre polymorphe et les sucreries touchent tout le monde et partout dans le monde. Stocké dans tous les buffets, le sucré est aussi de sortie au bureau pour fêter par exemple l’anniversaire entre collègues…

vigilance-additifs-alimentaires-dangers-addictions-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-pays-de-morlaix-finistere-1

Alors, prenons un produit alimentaire destiné aux enfants. Enfants que l’on devrait normalement protéger… N’est-ce pas ?

Un produit bien bien sucré (99,2g de glucides / 100g) ! Une « véritable barbe à papa » en seau (véritable?), ainsi cela se mange à la grande cuillère : on s’en gave, c’est bien mieux ! Et pourquoi pas juste avant le repas…

vigilance-additifs-alimentaires-dangers-addictions-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-pays-de-morlaix-finistere-2

En plus du sucre (98%), véritable drogue pour le cerveau, nous pouvons lire :

  • arôme vanille : de synthèse (vu le mini prix de vente du produit…) cachant peut-être du glutamate monosodique !,
  • acidifiant : E330 (Acide citrique) qui peut être d’origine naturelle (agrumes), ou OGM (ha bon?…) ou synthétique (chimique)…
  • Colorant suivi d’une petite (*)…

… La petite (*) nous mène en fin de composition pour découvrir finalement le E120. Bizarre, le E330 est signalé dans chaque traduction, il y a pourtant de la place pour le E120 (4 lettres) qui prendrait moins d’espace que : colorant*, colour*, kleurstoffen*, Farbstoffe*, Corantes*, etc…

Pourquoi donc n’y figure t’il pas directement ? Qu’est ce donc que cet additif ?…

L’additif E120 serait-il dangereux ?

Le E120 est appelé aussi Cochenille, carmins ou acide carminique.

Ce E120 qui contiendrait des traces de métaux lourds, est, selon Hélène Barbier du Vimont, depuis longtemps dans le collimateur des chercheurs et écologistes car possiblement cancérigène et mutagène. Sérieux le client !

Cancérigène qui provoque ou qui renforce le(s) cancer(s). Mutagène qui provoque des changements pathologiques de l’ADN de la cellule, c-a-d du code génétique de la cellule, ou plus simplement du génome humain

Cet E120 est aussi très présent dans les produits de grande consommation, on le retrouve principalement dans les :

  • boissons sucrées,
  • chewing-gums,
  • yaourts,

Colorant E120 à risque !

Corinne Gouget, feu spécialiste française des additifs alimentaires qui a subit de nombreuses foudres pour oser lever le voile sur cet empoisonnement à petit-feu autorisé, écrit dans son désormais célèbre guide orange : le E120 est formellement à proscrire pour les enfants

vigilance-additifs-alimentaires-dangers-addictions-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-pays-de-morlaix-finistere-3

Ce colorant alimentaire à risque induirait notamment :

  • de l’hyperactivité,
  • de l’asthme,
  • de l’eczéma,
  • de l’insomnie.

N’est-il pas responsable et légitime de nous poser les questions suivantes ?

  • Que fait ce genre de toxique dans un produit alimentaire ?…
  • Que fait un tel colorant proscrit pour enfants dans un produit pour enfants ?…
  • N’observe t’on pas depuis plusieurs décennies une recrudescence incroyable de ces troubles dans notre population, surtout chez les plus jeunes ?…
  • Le principe de précaution ne s’appliquerait-t-il pas sur des personnes à risque comme nos plus jeunes ?…

Message envers les enfants, adolescents, leurs parents et grand-parents

Certes, le glucose est un élément énergétique obligatoire pour notre fonctionnement naturel. Certains de nos tissus en sont totalement dépendants (on dit aussi gluco-dépendants), et pas des moindres :

  • notre cerveau,
  • nos rétines,
  • nos hématies (globules rouges)

Cependant, un organisme en bonne santé sait parfaitement gérer sa glycémie, c-a-d son taux de sucre dans le sang.

Dites vous bien et dites bien à vos enfants que les sucres transformés sont une véritable drogue, un poison pour l’organisme car ils dérèglent plusieurs de :

  • nos organes : foie, pancréas, reins…,
  • nos hormones : insuline/glucagon… Impactant notre vitalité, nos humeurs et notre moral,
  • nos métabolismes… En particulier celui du glucose et des graisses,
  • notre équilibre acido-basique en acidifiant notre terrain… C-a-d en le rendant pro-inflammatoire ou autrement dit favorisant les inflammations de toutes sortes !
  • notre flore intestinale au profit de parasites tels le Candida Albicans, des vers ou certaines levures toxiques…

Le sucre : entre dépendance et morbidité…

Les sucres (non naturels et light) créent de toute pièce l’obésité soit « 8 ans de vie en moins et 17 ans d’emmerdements dans les services hospitaliers » selon le Pr Henri Joyeux. Ils favorisent le diabète II et toutes ses nombreuses complications : la DMLA puis la cécité…

Savez vous aussi qu’un apport de sucre à une cellule cancéreuse la développe une soixantaine de fois plus vite ? Le sucre n’est pas l’allié de votre Santé et ni de votre Vitalité : Il ne faut plus jouer avec le sucre…

Voyez ci-après, un reportage sur le danger des additifs alimentaires dans les produits de consommation de masse en France, une interview de Corinne Gouget aujourd’hui tristement disparue, et qui fut, sans être scientifique ni du domaine de la Santé, la grande spécialiste française des additifs alimentaires :

Voir aussi l’avis scientifique du Pr Marc Henry, ami de Corinne Gouget, sur la dangerosité de l’aspartame, pourtant toujours autorisé en production alimentaire et en vente…

Con-sommateur ou Consom’acteur : c’est vous qui choisissez !

De plus en plus de personnes témoignent d’intolérances ou d’allergies alimentaires… A votre avis, ces additifs alimentaires méritent ils de sacrifier votre Bien-être ?…

Vous êtes génétiquement et intellectuellement uniques (pour l’instant…), restez indépendants et socialement libres (pour l’instant…) : faites donc vos propres recherches, menez vos propres tests et soyez vigilant(e) quant à la qualité de votre alimentation… Votre microbiote ou flore intestinale vous le rendra au centuple !

Vous trouverez chez nous au Panier du Bien-être en pays de Morlaix, ces 2 ouvrages clés dans la connaissance de ces additifs alimentaires, des plus naturels aux plus nocifs et toxiques (!) :

  • « Danger des additifs alimentaires : ce que cachent les étiquettes » Hélène Barbier du Vimont, 8€90, aux éditions Trédaniel. Journaliste spécialisée dans le domaine de la Santé, du Bien-être, de l’alcoologie et des thérapies naturelles.
  • « Danger des additifs alimentaires : le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner » Corinne Gouget, 10€, aux Editions du Chariot d’Or. 20 ans d’expérience dans le domaine de la toxicité des additifs alimentaires.

Vous avez le pouvoir de choisir !

Soyez consom’acteurs et pas consommateur cobaye : prenez soin de vous car personne ne le fera à votre place !

Nourrir notre Corps, nourrir notre Esprit, nourrir notre Âme

« Nous ne sommes pas sur cette terre pour filtrer des boissons et faire cuire des aliments, mais pour contribuer au perfectionnement de notre âme » Sénèque (4 av J-C – 65 ap J-C)

L’importance de l’Alimentation au quotidien

Changer notre regard, retrouver le goût

Une autre vision de notre Alimentation nous parait cruciale : une alimentation issue de forces de Vie, une alimentation vitale (c-a-d pour la Vie, la vraie pas la virtuelle…), une alimentation bio-active (c-a-d pour activer notre Vie ou pour la rendre active)…

Des gens formidables de générations différentes, aux expériences de Vie variées et forcément riches d’enseignements, écrivent sur ces sujets vitaux ou en parlent avec tellement de simplicité, de sincérité, de bon sens et de culture…

A notre ère de l’hyper-information, des références et des témoignages accessibles à tous pour le bien-être de tous :

  • Jacques Antonin
  • Irène Grosjean
  • Gilles Lartigot
  • France Guillain

La nourriture n’est pas seulement un condensat de protéines, lipides, glucides, vitamines, oligoéléments, enzymes, etc… La nourriture est aussi à (re)considérer sur un plan énergétique : phénomènes et résonances vibratoires ou ondes et échelle de fréquences (mesurable en Bovis), Chi ou Prana (énergie) par les chakkras (vortex ou roues d’énergie), bio-photons (importance de la Lumière), etc…

Le Vie est une émission d’énergies. La Vie est échange d’énergie où je reçois d’abord pour donner ensuite. La Vie est donc un partage d’énergie permanent. Témoigner sincèrement son expérience avec recul et sagesse, c’est partager ses propres connaissances vécues en sachant ce qui a été favorable (ou défavorable) pour soi et ce qui le serait peut-être pour son prochain…

Nous remercions, tous les jours, tous ceux qui oeuvrent à faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance cruciale de Vivre sa Vie en pleine conscience afin de repousser toutes ces profondes ignorances (enracinées en nous car transmises, enseignées et parfois insidieusement orientées) qui nous entravent.

Il nous faut être capable de réviser, de faire le tri entre le bon grain et l’ivraie puis d’approfondir nos connaissances et surtout être capable d’appliquer celles-ci au quotidien pour toujours vérifier, valider, apprécier, témoigner…

Vivre sa Vie pour véritablement grandir et non pas perdre sa Vie à la gagner.

Vivre sa Vie pour évoluer et non pas durement gagner de l’argent pour pouvoir stupidement le consommer « parce que c’est comme ça« … Au détriment de sa propre Santé !

Qu’on se le dise haut et fort : la Vie est passionnante. Nous sommes des miracles vivants c-a-d des miracles de la Vie. Il n’y a pas une seconde à perdre…

Union du Corps et de l’esprit soit la célèbre maxime « Mens Sana in Corpore Sano » que l’on traduit en français « Esprit sain dans un corps sain« …

Aussi peut-t’on maintenir un corps sain et un esprit sain sans manger sain…?

Pourquoi se détoxiner régulièrement ?

pourquoi-se-detoxiner-naturellement-panier-bien-etre-produits-naturels-st-pol-de-leon-pays-de-morlaix-1

« Etre en bonne santé, ce n’est pas simplement trouver la bonne pilule ou subir la bonne opération, cela commence par prendre, individuellement, la responsabilité de sa santé » Tynne McTaggart

Détoxifier, épurer régulièrement ?

Assainir votre organisme

Se détoxiner ou faire une cure détox (raccourcis de Détoxiner / Détoxination) est sûrement un terme très tendance d’origine marketing. Bien trop réducteur, ce terme de Detox n’implique principalement que les femmes, toujours beaucoup plus sensibles à la Santé et au Bien-être que les hommes… N’oublions pas qu’elles donnent la Vie !

Il n’en demeure pas moins que le principe de la détoxination et l’habitude de se détoxiner deviennent de plus en plus fondamentaux et concernent absolument tout le monde, quel que soit le sexe et l’âge.

Pourquoi donc chacun d’entre-nous devrait-il se détoxiner régulièrement ?…

Tout simplement pour les 3 raisons majeures suivantes :

  • Parce que nous n’éliminons pas tout ce que nous ingérons (encrassage progressif),
  • parce que notre organisme, si puissant qu’il soit, ne peut pas évacuer tout seul certains toxiques (métaux lourds, molécules chimiques et médicamenteuses…),
  • parce que notre corps s’équilibre constamment (homéostasie), donc se nettoie en permanence (déchets organiques) et se régénère très régulièrement (cicatrisations, auto-guérison),

Illustration simple du principe

Pour imager ce concept de détox, prenons l’exemple de vos intestins. Surtout le côlon (gros intestin). Imaginez le comme une canalisation d’évacuation.

Les médecines orientales le savent et l’enseignent depuis des millénaires. La médecine et les scientifiques occidentaux le reconnaissent désormais clairement que nos intestins (et leur microbiote c-a-d la flore intestinale) jouent un rôle éminent pour notre immunité et interviennent également dans la gestion de nos humeurs… Les scientifiques l’évoquent aussi en terme de 2nd cerveau !

Ainsi, en fonction de ce que vous mangez et buvez, mais aussi de la quantité et de la fréquence à laquelle vous consommez, votre canalisation conservera soit son caractère utile et naturel (souple et lisse), soit progressivement s’encrassera, se rigidifiera et son diamètre utile rétrécira, freinant évidemment l’évacuation des déchets (constipation)…

Cet encrassement très régulier (… Vous mangez bien au moins 3 fois par jour, non?) et progressif (… Vous mangez souvent les mêmes aliments, non?) favorisera à son tour l’installation puis la prolifération de bactéries dites mauvaises (mais qui cependant jouent leur rôle… Naturellement).

Mais comme le signale avec une belle et fine touche d’humour Irène Grosjean, 80 ans, éclatante personnalité et naturopathe depuis plus de 50 ans : « les bactéries ne se développent que dans une poubelle« …

… Libre à vous alors de considérer votre corps comme une poubelle 😉

Vitamines, oligoéléments, enzymes, fibres, principes actifs…

Il est donc important de soutenir naturellement notre corps par des nutriments qu’il attend, des produits qu’il reconnait : des légumes, des fruits, des plantes, des légumineuses, des oléagineux, de bonnes céréales (les moins trafiquées possible), des épices et des aromates.

Certains d’entre-eux ont des effets remarquables (protecteurs et/ou vitalisants) sur nos organes, nos entrailles, nos viscères et nos liquides :

Quotidiennement en prévention pour renforcer et assainir notre terrain, sous diverses préparations (cru, semi-cuit ou cuit) ou formes (jus, solide) mais aussi sous forme de petites cures bien ciblées.

pourquoi-se-detoxiner-naturellement-panier-bien-etre-produits-naturels-st-pol-de-leon-pays-de-morlaix-2

Ainsi est l’intérêt pour chacun d’entre-nous, sous forme de cures régulières de 3 semaines, de détoxiner l’organisme c’est-à-dire de déloger des toxines diverses (xénobiotiques, minéraux encombrants, vers, candidas, levures, bactéries…) qui s’accumulent, encrassent et entravent quotidiennement le fonctionnement de notre inestimable, divin et miraculeux véhicule.

Aussi saine que semble être notre apparence (notre fameuse image), quel que soit notre âge (d’ailleurs plus on grimpe dans l’âge plus on s’en rend compte…), nos habitudes alimentaires, notre hygiène de vie et notre environnement impactent sérieusement nos métabolismes (processus physiologiques complexes de transformations) générant des déchets internes devant impérativement être évacués…

D’où l’importance à accorder pour se détoxiner régulièrement : rassurez-vous, c’est indolore, très simple et tellement naturel !

Votre corps et votre esprit vous remercieront au centuple…

L’ignorance tue… Doucement

graves-impacts-pollutions-environnementales-informer-sur-notre-sante-panier-du-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-nord-1

« Doutez parce que la certitude est le plus grand piège de la pensée » Boris Cyrulnik

Chère ignorance confortable !

Désinformations. Fausses croyances. Ignorance…

10 ans après avoir lancé « l’appel de Paris » (2004), le professeur Dominique Belpomme, éminent cancérologue déclarait « on sait maintenant que la plupart des maladies sont liées à des facteurs environnementaux, et pas uniquement à des facteurs liés aux modes de vie.« .

Dans 3/4 des cas, un cancer serait lié à des facteurs environnementaux. La génétique n’interviendrait qu’à de très faibles pourcentages dans les maladies dégénératives type Alzheimer ou Parkinson…

graves-impacts-pollutions-notre-alimentation-informer-sur-notre-sante-panier-du-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-nord-1

Pollutions, engraissages, encrassages légalement autorisés et universellement adoptés. Des gens bien pensants ne nous veulent pas que du bien. Les lobbies agro-industriels, pharmaceutiques et marketing, dirigés par des gestionnaires et des financiers sans une once de scrupule, emploient depuis des décennies nombre de subterfuges pour renforcer notre ignorance et la faire perdurer.

Quand nous croyons tout ce qui est diffusé à heures de grande écoute à la TV et à la radio, tout ce qui est écrit dans nos revues et journaux habituels… Notre ignorance, de plus sollicitée grandement par notre émotionnel, obscurcit notre raisonnement et nous pousse à croire que « si cela avait été mauvais, on nous l’aurait dit depuis longtemps !« … ! Bien-sûr, bien-sûr…

Vrai contre Faux. Certes du Vrai, mais beaucoup de faux, et des omissions volontaires.

L’information n’a jamais été aussi présente et ouverte, sujette à vérifications, malgré évidemment, des entraves et des biais de toutes sortes : comme ci-dessus, où un débat est proposé en fin d’émission sur le cholestérol, les firmes pharmaceutiques ayant refusé d’y participer directement (pour cause)… Mais où les véritables spécialistes du domaine n’ont pas même été invités !…

Pourtant, de crédibles lanceurs d’alerte écrivent des livres, émettent des pétitions, témoignent à la TV, à la radio, sur le net, animent des conférences passionnantes…

livres-pour-s-informer-sur-sa-sante-panier-du-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-nord

Qui est donc prêt à renoncer à sa folle ignorance, à ses belles certitudes ?

Un être averti en vaut plusieurs

« L’alimentation est une médecine et la médecine passe par l’alimentation » prône la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) mais aussi, de manière générale, toutes les Médecines Traditionnelles car naturelles. D’abord éminemment préventive, « l’alimentation peut accélérer ou ralentir un cancer sur deux » selon le Professeur de cancérologie biologique Pierre-Marie Martin.

70% de la population vivant en ville. D’où vient notre alimentation ?

D’un côté, notre agriculture conventionnelle se débat dans des courses à la perte et s’enferre dans une dramatique survie. Des prix ridicules pour une présence et un labeur acharnés sous tous les temps. De l’autre côté, une industrie agro-alimentaire florissante qui représente un poids économique énorme et écrasant. Voyez les chiffres suivants pour la France uniquement :

  • 150 milliards d’euros de chiffre d’affaire,
  • 10.000 entreprises,
  • 400.000 emplois…

A votre avis, qui dirige qui ? Qui étouffe qui ? Qui impose son diktat et ses grands intérêts ? Les solutions existent pourtant mais à plus petites échelles, plus raisonnées, plus locales, plus saines…

Aujourd’hui… Et demain ?

Nous vivons une époque fantastique mais tout autant dramatique car ce qui se joue aujourd’hui détermine ce qui sera demain. L’information sérieuse et honnête, scientifique et rigoureuse est accessible partout et sur tous les canaux médiatiques, démultiplié par internet…

Cependant, la malinformation et la désinformation veillent tout autant à ne pas laisser lumière se faire… S’appuyant sur des comportements ignorants tout aussi volontaires que conscients.

Quelques exemples ? Allons y !

Tabagisme…

Plus de 3000 substances toxiques dans chacune de vos mortelles bouffées de cigarettes (monoxyde de carbone, cadmium, ammoniac, acétone, pyrène, goudrons…). « Fumer tue » : on ne vous ment pas, on vous l’a même écrit bien noir sur blanc sur les paquets pour être sûr… Que vous ne pourrez pas contester !

Le cadmium est un métal lourd, xénotoxique (du grec xénos signifiant étranger, substance toxique venant de l’extérieur du corps humain) avéré dans le cancer du sein chez la femme. Le monoxyde de carbone est un des principaux facteurs aggravants dans les maladies cardiovasculaires

Quand vous souffrez d’une insuffisance respiratoire sévère, qui vous provoque une mobilité réduite et que vous persévérez dans le tabagisme au mépris le plus absolu de votre organisme… Oui, votre ignorance, bien volontaire de fait, vous tue tout doucement mais sûrement !

Sédentarité, pollutions, déshydratation…

Quand vous restez enfermé toute la journée entre 4 murs, que vous vous privez de la lumière naturelle et de sa vitamine D (…gratuite) et du grand air, quand le moindre effort physique vous rebute à mort, n’oubliez pas que votre corps conçu pour le mouvement et l’extérieur est prodigieusement articulé, que votre mobilité et votre mouvement sont bien vos meilleurs amis pour la vie contre l’ostéoporose.

Votre voiture fonctionne principalement à l’essence ou au diesel, vous le savez. Mais savez vous aussi que vos innombrables petites cellules fonctionnent obligatoirement grâce à votre respiration de l’air ambiant et de ses particules (notamment de l’oxygène) ?…

Vous êtes composés à plus de 70% de liquides qui nécessitent un renouvellement constant. Pensez vous que vos nombreux cafés ou thés quotidiens suffisent à votre hydratation ? D’autant plus quand vous exercez un métier physiquement exigeant ? Savez vous que le café et le thé sont diurétiques, c’est-à-dire qu’ils facilitent l’élimination par vos urines. Mais à l’excès, vous contribuez surtout à votre déshydratation et à votre déminéralisation (perte de vos précieux oligoéléments)…

Oui, votre ignorance vous asphyxie, vous affaiblit en vous paralysant progressivement !

Calcium et produits laitiers, OGM…

« Si vous avez trop de calcium à circuler dans le sang, qui alimente votre cerveau, cela empêche vos neurones de fonctionner […] Nous construisons notre Parkinson, Alzheimer si nous restons dépendants de la publicité » nous déclarait le très joyeux mais néanmoins Professeur et Cancérologue Henri Joyeux lors de l’ouverture du 1er congrès international de Santé Naturelle en octobre dernier à Paris.

Alors, quand vous croyez dur comme fer que vos produits laitiers, vos céréales trafiquées et autres produits transgéniques sont vos amis pour la vie… Oui, votre ignorance vous tue… Mais pas tout de suite ! Attendez un peu, il faut que cela traîne pour pouvoir rapporter aux nécro-trafiquants !

Fast-dirty-food, diabète gras et maladies cardiovasculaires…

Quand vous ne pensez qu’à manger tout le temps, du matin au soir et parfois même durant la nuit. Surtout du très salé, du trop sucré et du bien mauvais gras… Car il faut MANGER pour VIVRE !

Quand vous ne pensez qu’à manger sur-le-pouce, rapidement, dans le stress de votre quotidien, surtout sans mâcher et en ne vivant pas votre dégustation… Car il faut ALLER VITE, perdre le moins de temps possible !

vous-etes-fous-d-avaler-ca-livre-choc-agroalimentaire-christophe-brusset

Oui, votre ignorance vous tue à petit feu certes, mais avec d’effroyables complications à long terme (inflammations chroniques, allergies, hypo ou hypertensions, diabètes gras, pathologies respiratoires, articulaires et cardiovasculaires…) qui font l’aubaine d’industries très sensibilisées à votre profond bien-être immédiat !

Pesticides, additifs alimentaires…

Savez vous que les pesticides sont la reconversion (pacifique) des gaz de guerre (donc faits pour tuer la vie) ? Gaz moutarde (1914-1918), agent orange (guerre du Viêtnam dans les 1970s), etc…

pollutions-notre-alimentation-informer-sur-notre-sante-panier-du-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-nord-1

Des additifs alimentaires, des colorants, des exhausteurs de goût (pour masquer la piètre qualité gustative des produits et modifier vos goûts…) et des conservateurs à gogo dont le rôle est de ralentir voire détruire la vie… Mais par extension, la votre également car vous les ingérez :

  • E330 : le plus nocif et présent dans nombre de vos produits alimentaires favoris (sodas, apéritifs, fromage qui rit, …),
  • les E102-110-120-124-127 en toxiques cancérigènes avérés,
  • E447 : qui entraine des calculs rénaux,
  • E270 : qui détruit la vitamine B12,
  • etc…

« La dose fait le poison » déclarait l’éclairé penseur et éminent médecin Paracelse (1493-1541). Mais ce qui était vrai ne suffit plus de nos jours, les temps changent !

De petites doses répétées de substances nuisibles, persistantes, neurotoxiques, reprotoxiques, bio-accumulables (discrêtement dans nos graisses), répétées inlassablement (ce que l’on nomme la fréquence) chaque jour nous empoisonne irrémédiablement…

Alors quand vous chargez vos caddies en grande surface sans regarder les compositions des produits que vous allez savamment cuisiner (au mieux), goulûment ingurgiter ou faire apprécier à votre charmante petite famille ou à vos convives…

Oui, votre ignorance vous tue en vous encrassant lentement mais… Fatalement !

Hyper-médicamentation, statines, sur-vaccinations…

Les maladies iatrogènes (maladies dûes à des abus de médicaments) sont devenues la 1ère cause de mortalité aux USA, une des trois premières en Europe…

« Entre 1970 et 2009, le nombre d’entreprises pharmaceutiques a globalement diminué alors que leur chiffre d’affaires a été multiplié par 7 en valeur à prix relatifs, illustrant le phénomène de concentration et d’augmentation de la taille des entreprises. » (source: IRDES ou Institut de Recherche et Documentation en Economie de Santé).

VariationMontantConsoPharma-2

Votre corps (donc vous) est doté de prodigieuses capacités qui ne demandent qu’à s’exprimer au mieux. Votre corps et votre esprit sont des joyaux inestimables. Chérissez les ! Ne les déléguez pas à quiconque et entretenez les !

Si vous pensez que seules vos quelques pilules quotidiennes vont vous apporter la Santé que vous méritez tant… Oui, l’ignorance de votre puissance vous enferme dans d’effroyables certitudes vous précipitant dans de terribles impasses bien avant une hypothétique délivrance.

Maladies des ondes, maladies des nanotechnologies…

Plus de 3000 publications scientifiques sérieuses mettent en évidence l’effet délétère de l’électrosmog, ce désormais omniprésent brouillard électromagnétique qui baigne toute la planète, qui perturbe notamment tout le règne animal auquel l’homme appartient…

pollutions-des-ondes-informer-sur-notre-sante-panier-du-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-nord-1

Quand vous continuez à utiliser votre micro-ondes et votre plaque à induction, si vous laissez vos enfants dormir avec leur portable sous l’oreiller (avant 15 ans on ne devrait pas utiliser de téléphone portable car le système nerveux n’est pas encore complètement formé…), votre ignorance de ces nuisances avérées vous réserve de bien mauvaises surprises…

Que dire de la suite ! N’oubliez pas non plus les nanotechnologies conçues par de bien dangereux apprentis sorciers : on vous en mettra partout. Déjà là à notre insu (dans certains produits alimentaires…) mais hyper-développés dans un avenir proche (pour vérifier la prise de vos médicaments fétiches par exemple…).

Il n’est déjà pas facile de se débarrasser de métaux lourds bien encombrants… Alors comment notre corps pourra donc éliminer ces nanoparticules incrustées, accrochées dans nos chairs ?

Un seul remède à cette ignorance

Nous tous !… Respectons nous !

N’oubliez pas que c’est nous, chers consommateurs, qui conditionnons les options des fabricants. Nous en demandons, ils nous le servent bien volontiers. Demandons donc du vrai, du sain, du bon et faisons nous-mêmes le plus possible…

Vous avez, nous avons ce pouvoir. Ne soyons pas con-sommateurs mais plutôt consom’acteurs ! En gardant en mémoire pour nous responsabiliser, que nous sommes la clé des problèmes que, bien souvent, nous nous sommes créés nous-mêmes durant des décennies…

Nos connaissances, nos esprits et nos bonnes volontés peuvent nous aider à discerner : « Si nous ne réfléchissons pas correctement, si notre vue est trop courte, nos méthodes sans profondeur, et si nous ne considérons pas les choses l’esprit ouvert et détendu, nous transformons en difficultés majeures ce qui n’était au départ que des problèmes insignifiants. En d’autres termes, nous fabriquons un grand nombre de nos propres souffrances » écrit et enseigné par l’actuel Dalaï Lama

Soyons à la hauteur de notre intuition natale, de notre intelligence originelle et de notre brillance naturelle. Car en étant maintenu éteint, soumis, pauvre, malade, sans foi ni ambition nous n’apportons rien à nous-mêmes et encore moins à l’humanité à laquelle nous appartenons tous.

De par le monde, depuis longtemps, bien souvent abandonnés à eux-mêmes, des gens réagissent. D’autres le font bien, alors pourquoi pas nous ? Pourquoi pas vous ?… Et pourquoi pas maintenant ?

N’attendons pas, faisons le ! Soyons vastes, joyeux et généreux !

Premier congrès international de Santé Naturelle, octobre 2015, parc floral, Paris : nous y étions !

« Ne crois rien parce qu’un sage l’a dit, parce que généralement on le croit,
parce que c’est écrit, parce que c’est présenté comme étant d’essence divine ou parce qu’un autre le croit. Ne crois que ce que tu juges toi-même être vrai, après avoir été éprouvé à la flamme de l’expérience
 »
Bouddha

congres-international-sante-naturelle-octobre-2015-parc-floral-paris-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-2

Congrès Naturellement remarquable !

Une communauté scientifique et médicale ouverte au Vivant…

En ce début d’octobre 2015, nous venons de vivre et de partager avec plus de 3300 de nos semblables, la première édition du congrès international de Santé Naturelle au parc floral de Paris : en tout point remarquable !

Comme nous vous l’annoncions, le programme avait l’ambition d’être des plus copieux. Et, effectivement, il l’était…

congres-international-sante-naturelle-octobre-2015-parc-floral-paris-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-1

Un congrès qui nous montre l’engagement et le courage de toutes ces personnalités à dénoncer les perversions, les odieux mensonges et les incroyables duperies des géants de l’agro-alimentaire, du monde pharmaceutique, des agences de communication et de marketing, ainsi que de la plupart des médias…

Tant les profits sont énormes et les conflits d’intérêts nombreux dans le domaine de notre Santé, ce congrès nous a permis de constater la richesse, la diversité, la rigueur et l’intégrité d’une communauté scientifique et médicale ouverte au Vivant

Un congrès magnifiquement organisé par l’IPSN (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle) présidé par la jeunesse, le courage et le talent d’Augustin de Livois, en partenariat avec SNI (Santé Nature Innovation) de Jean-Marc Dupuis.

  • De la jeunesse il nous en faut car sans elle l’avenir est compromis…
  • Du courage également car sans lui notre avenir ne sera que soumission…
  • Du talent enfin car notre avenir doit être brillant, radieux et chaleureux c-a-d à l’image de la Nature, à l’image de la Création

Le chemin est tracé chers amis !

Face à des oppressions scientifiques, médicales et administratives inégalées…

Des constats durs mais de grands espoirs

Courage car ces Lumières de connaissances et d’intégrité, et désormais lanceurs d’Alertes (mieux vaut tard que jamais…), s’opposent à des milieux opaques, sombres et terrifiants qui n’hésitent pas à tout ravager et sacrifier sur leurs passages :

  • sur-puissantes firmes pétrochimiques,
  • géants agro-alimentaires,
  • géants de la finance,
  • cabinets de lobbying (cigarettes, médicaments, etc…) de toutes sortes et de tous horizons

… Sur fond d’argent public !

Très actives dans leurs domaines, toutes les personnalités assuraient cependant qu’il n’y a pas deux médecines distinctes (allopathique et naturelle) mais plutôt des médecines qui doivent s’unir, se compléter pour une meilleure prise en charge des patients et une plus souple, plus intelligente et meilleure adaptation des soins.

Une Médecine bien éloignée aujourd’hui de sa mission première : « […] Il y a une sorte de désintérêt de la Médecine pour les maladies chroniques. Or les maladies chroniques sont le futur de l’humanité […] En France, on souffre de surmédicalisation. On fait beaucoup trop d’examens et de dépistages inutiles […] On continue à rembourser des médicaments qui ne servent à rien. Il y a une totale confiscation de la Médecine par l’économie[…]  » affirmait sans concession le Dr Didier Sicard, professeur émérite et ancien Président du comité consultatif national d’Ethique, le samedi 16 mai 2015 dans le quotidien régional « Le Télégramme de brest »…

Santé Naturelle ? restez Joyeux !

Une ouverture magistrale du Congrès

« La Médecine s’intéresse à la maladie, le grand-public s’intéresse à la Santé« . Chargé d’ouvrir l’impressionnante liste de conférences, de débats et d’ateliers, fidèle à son image solennelle et joyeuse à la fois, le Professeur Henri Joyeux eut un discours très imagé, donc pédagogique et très drôle…

congres-international-sante-naturelle-octobre-2015-parc-floral-paris-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-6

… Malgré la morbide réalité des faits énoncés et la recrudescence des maladies dégénératives et auto-immunes :

  • 1.000.000 de personnes atteintes d’Alzheimer
  • 225.000 nouveaux cas / an
  • 80% des français inquiets de l’avoir

Cependant, « Nous construisons notre Parkinson, notre Alzheimer si nous restons dépendants de la publicité » assure le Pr Henri Joyeux. « Le corps humain a un pouvoir énorme […] Rester en bonne santé n’est pas si compliqué« .

La recette ? Très simple quel que soit votre âge :

  • stimulez votre goût,
  • stimulez votre odorat,
  • stimulez votre corps : marche, nage, vélo… Une activité physique régulière,
  • quittez votre TV et stimulez votre potentiel intellectuel : lectures, jeux, créativité… Soyez ouverts et curieux,
  • chouchoutez vos intestins (garants de votre immunité) par la qualité de votre alimentation,
  • détoxiquez vous régulièrement avec des produits naturels.

Pesticides, perturbateurs endocriniens, OGM… Ca fait quoi dans le corps ?

Courage et détermination ! Telle est l’attitude de chercheurs comme Gilles-Eric Seralini qui a levé le « grand mensonge du siècle » en démontrant scientifiquement comment des firmes chimiques comme Monsauto (avec son célèbre Round’up) ou Bayer (avec son Ziclon B) biaisent leurs rapports d’étude concernant la toxicité de leurs produits : pesticides (insecticides, fongicides et herbicides), semences trafiquées et brevetées, OGM…

congres-international-sante-naturelle-octobre-2015-parc-floral-paris-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-4

Des travaux de recherche qui lui ont valu l’opprobre d’une partie de la Communauté scientifique, notamment menée par le prestigieux Henri Miller… Prestigieuse partie vraiment ? Surtout corrompue, compromise et pervertie jusqu’à la moëlle par les mêmes trafiquants de mort à petites doses… Hypertoxiques pour toutes vos précieuses cellules vivantes (neurones, entérocytes, etc…) dont vous êtes constituées !

« Le constat est dur mais l’espoir est grand » affirme t’il car la Nature nous offre des solutions simples, goûteuses et naturelles pour nous détoxifier. C’est pour cela qu’il s’est associé avec un Chef de cuisine gastronomique de renom, Jérôme Douzelet, très brillant dans son intervention et par ailleurs administrateur du CRIIGEN, Comité de Recherche d’Informations Indépendantes sur le génie Génétique et ses impacts sur notre Vie

« la qualité de nos organismes dépend de celle de notre nourriture » conclut t’il sous les applaudissements et une « standing ovation » à la mesure des calomnies subies…

Alimentation et régime méditerranéen ?

« Il faut absolument protéger la biodiversité. favoriser l’agriculture biologique qui représente notre survie à Tous, il y a véritablement urgence« .

Evoquant les OGM et les pesticides, les 2 désormais fusionnés pour plus de terreur (Monsanto sort une nouvelle variété de Maïs transgénique avec le tristement célèbre agent Orange…), le très souriant et scientifique Docteur du CNRS Michel de Lorgeril milite en connaissance de causes et sans conflit d’intérêt sur l’importance du Naturel dans nos champs et nos assiettes :

congres-international-sante-naturelle-octobre-2015-parc-floral-paris-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-5

Au fil de ses analyses et de celles menées de par le monde par ses confrères, Dr Michel de Lorgeril est navré de constater que « Nous sommes collectivement responsable de ce qui va se passer dans les 50 ans à venir. Nous sommes entrés dans une nouvelle saison de barbarie […] La catastrophe est sous nos yeux« …

Vous le savez maintenant. Il faut oeuvrer pour la proximité, les circuits courts, le frais, le vivant… Le naturel quoi !

Homéopathie, Phytothérapie, Aromathérapie, Herboristerie : courageusement !

Aberrations réglementaires (uniquement 158 plantes autorisées en herboristerie alors que près de 500 le sont dans les compléments alimentaires…), normes censées protéger le consommateur mais qui ne servent qu’au final à couvrir les industriels et les prés-carrés de certains…

« Peut être qu’un jour, on nous interdira d’avaler notre propre salive » s’inquiète le Dr Martine Gardénal, homéopathe et ex-spécialiste du sport de haut niveau à l’INSEP (Institut National du Sport et de l’Education Physique).

congres-international-sante-naturelle-octobre-2015-parc-floral-paris-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-3

Voyez les nuances subtiles des textes : « L’herboristerie n’est pas interdite. Le métier d’herboriste lui est interdit » constate Jean-François Astier, naturopathe et spécialiste des plantes.

Autre exemple risible mais néanmoins compliqué pour les fabricants : pour bannir sans l’interdir un ingrédient dans un complément ou une préparation, la réglementation française stipule « autorisé à 0%« …

Courage ! Patience ! Soyons responsables !

Ouvrons nos yeux et nos oreilles. Ouvrons surtout notre belle et chère conscience car nous risquons gros…

Cette citation du guerrier sioux Tatanka Yotanka plus connu sous le nom de Sitting Bull devient malheureusement de plus en plus actuelle : « Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson. Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas« …

Grand merci à tous, hommes et femmes du renouveau, à tous ces êtres de Science, à tous ces spécialistes médicaux qui oeuvrent en conscience en prenant la Vie en référence.

Grand merci aussi à tous les pionniers du Naturel, les aventuriers du Bio et des alternatives naturelles d’avant-l’heure comme le rappelait fort justement dans l’éditorial du congrès et dans la conclusion de l’évènement, Augustin de Livois. Bel hommage et reconnaissance méritée !

congres-international-sante-naturelle-octobre-2015-parc-floral-paris-panier-bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-7

Bravo à l’ISPN et à son engagé président pour cette magnifique organisation !

Nous aurons l’occasion de revenir en détail sur tous ces sujets abordés, tant ils sont intéressants et surtout fondamentaux pour notre équilibre naturel et notre bonne Santé durable

Riches d’informations nouvelles ou croisées, nous sommes très heureux d’avoir vécu un tel évènement !

Ceci pour vous relayer ces précieuses informations et que vous rediffusiez à votre tour ces règles de base qui construisent notre Santé au quotidien, des règles validées et pronées par de grands scientifiques et spécialistes médicaux du Monde Libre… !

Ne soyez pas con-sommateur ironisé par le Pr Joyeux mais soyez un véritable consom-acteur. Et n’oubliez pas : « Vous êtes la Star de votre propre Vie » comme jubilait le détonant et pimpant belge Dr Thierry Hertoghe, spécialiste des hormones.

Alors ? Merci à vous, Merci à nous. Merci la Vie, elle n’a pas de prix et mérite d’être vécue !

Le viticulteur bio Emmanuel Giboulot condamné !

Viticulteur bio Emmanuel Giboulot (Crédit Photo: Républicain Lorrain)

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité du message de Mr Augustin de Livois, Président de l’Institut de Protection de la Santé Naturelle (IPSN), association qui milite au « Droit de se soigner autrement » et qui soutient les combats de David (alias Emmanuel Giboulot) contre Goliath (les très méchants Lobbies nécrochimiques).

Merci à tous ceux qui militent pour le retour du bon sensPrès de chez vous !

Si Emmanuel Giboulot est réellement condamné, n’importe lequel d’entre-nous pourra subir le même sort. Les agriculteurs sont déjà sous l’emprise des semenciers bricoleurs… Bientôt ou déjà les petits jardiniers auront l’interdiction de fabriquer leurs propres engrais naturels ou protecteurs bio…

Depuis des années, les apiculteurs nous témoignent les souffrances de leurs abeilles face aux produits phytosanitaires écoulés et épandus parfois illégalement.

La maladie de Parkinson est officiellement reconnue maladie professionnelle agricole par la Mutualité Sociale Agricole (MSA), 2nd régime de protection sociale en France qui protège l’ensemble de la profession agricole

Les dérives et surdosages concernant l’aspartame, le sucre raffiné, le sel raffiné, les addictions de toute sorte tabac, l’alcool

Nous pensons effectivement qu’il est grand temps de nous poser sincèrement les questions suivantes :

  • Nous veut t’on réellement du bien ?…
  • Que pouvons nous penser et agir pour bien vivre et nous faire plaisir sans détruire notre environnement terrestre et social ?
  • Devons nous croire aux charlatans du Vivant et nous résigner ?…
  • Devons nous laisser notre propre santé dériver ?…

« Indignez vous ! » était le message de Stéphane Hessel. Il est de plus en plus d’actualité…
Informons nous réellement ! Partageons réellement la culture et les connaissances ! Soyons citoyens vivants, citoyens brillants et non des citoyens amorphes ramollis par les peurs et les doutes !

Le message suivant est tellement clair qu’il est inutile d’y ajouter quoi que ce soit. Nous le relatons dans son exhaustivité. Bonne lecture !

Condamné !
Chère amie, cher ami,

Hier 7 avril, à 13h30, le tribunal correctionnel de Dijon s’est prononcé dans l’affaire Emmanuel Giboulot. Celui-ci a été déclaré coupable et condamné à verser une amende de 1 000 euros, dont 500 avec sursis.

Voilà Emmanuel jugé comme un délinquant pour avoir voulu préserver la santé des consommateurs. On marche sur la tête !

Naturellement, il fait appel de cette décision invraisemblable.

Le principe de précaution est inscrit dans la Constitution, la magistrate aurait donc pu et dû le relaxer. Et ce d’autant plus que l’urgence de la situation n’était pas caractérisée puisque l’épidémie de flavescence dorée était contenue en Saône-et-Loire.

Un immense décalage avec le public
En fait, la position du tribunal – qui protège le préfet – montre surtout l’immense décalage qui existe entre les autorités et le grand public. Alors qu’en quelques jours la pétition lancée par l’IPSN, que vous pouvez encore signer ici, a rassemblé plus d’un demi-million de signatures et que les médias se sont emparés de l’affaire, les institutions locales restent frileuses.

La raison en est simple : les autorités tentent de ménager la chèvre et le chou et restent du côté de la logique économique ; les consommateurs, eux, savent qu’il en va de leur santé. L’urgence et la gravité ne sont pas du côté de la flavescence dorée ou de la cicadelle (l’insecte qui répand la maladie), mais de la dégradation de la santé de notre environnement qui nous menace directement.

Et la vigne est un exemple symptomatique de la situation :

Les dangers des pesticides pour les vignerons sont bien connus : outre la maladie de Parkinson développée par de nombreux travailleurs de la vigne, on parle de plus en plus de « la maladie du vigneron », ou dit plus crûment des cancers de la vessie, provoqués par les pesticides. La mort de Frédéric Ferrand dans le Bordelais et le combat engagé par son père contre les pesticides ont suscité l’émoi du public mais pas des autorités qui considèrent que nous manquons encore de données sur le sujet… [1] Combien de morts faut-il pour lancer des études ?

Mais il n’y a pas qu’eux. De plus en plus, les habitants des régions viticoles se méfient des épandages. Certains soutiens d’Emmanuel Giboulot racontent que, dans le Mâconnais, les traitements contre la flavescence dorée étaient insupportables et qu’en période de traite, tout le monde restait chez soi pour ne pas être intoxiqué. On comprend mieux pourquoi en période vacances scolaires, alors que de nombreux enfants visitaient la région, Emmanuel Giboulot ne souhaitait pas traiter. Mais la justice le déclare quand même coupable !

Quant aux amateurs de vin qui s’inquiètent, on leur dit depuis des années que les résidus encore présents sur les peaux au moment des vendanges sont évacués dès la fermentation. Vraiment ? Et quid des molécules entrées dans la terre l’année précédente et dont la vigne et les raisins se sont abreuvés ?

Pour protéger notre santé, préservons la nature
Les pesticides nuisent à la santé de ceux qui travaillent la vigne et détruisent notre environnement qui en est saturé. Ils fragilisent l’écosystème dans lequel poussent les vignes dont, à terme, ils menacent la survie. Et il en va des vignes comme pour le reste de l’agriculture et de l’exploitation des ressources naturelles.

Préserver notre santé passe par le développement d’une agriculture biologique au service de l’homme et de la nature et non plus de quelques groupes industriels qui se sont donné le droit – avec le blanc-seing de l’administration et de la justice – de nourrir et d’empoisonner les Terriens ! À dire vrai, on sait aujourd’hui qu’il faut aller beaucoup plus loin. Le combat continue.

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois

PS : Deux citations qui me paraissent particulièrement à propos :

« Malgré la crise majeure des années 2007-2009, la sphère de l’économie n’a toujours rien appris et continue de fonctionner selon de vieux postulats érigés au rang de dogme. Il a fallu attendre l’émergence de l’écologie, fortement dopée par cette crise, pour que les hommes prennent conscience du caractère limité des ressources de la nature – d’où cette question posée et reposée : “Comment assurer une croissance illimitée de la production des biens et des services alors que celle-ci est assise sur des ressources limitées ?” – celles précisément que la planète met à notre disposition. (…) Or partout dans le monde les écosystèmes, c’est-à-dire les milieux naturels, se dégradent. » (Jean-Marie Pelt) [2]

« Comment pouvons-nous parler de progrès alors que nous détruisons encore autour de nous les plus belles manifestations de la vie ? Nos artistes, nos architectes, nos savants, nos penseurs suent sang et eau pour rendre la vie plus belle et en même temps nous nous enfonçons dans nos dernières forêts, la main sur la détente d’une arme automatique. (…) Il faut lutter contre cette dégradation de la dernière authenticité de la Terre et de l’idée que l’homme se fait des lieux où il vit. Est-ce que nous ne sommes vraiment plus capables de respecter la nature, la liberté vivante, sans aucun rendement, sans utilité, sans autre objet que de se laisser entrevoir de temps en temps ? La liberté elle-même serait alors anachronique. (…) Il faut absolument que les hommes parviennent à préserver autre chose que ce qui leur sert à faire des semelles, ou des machines à coudre, qu’ils laissent de la marge, une réserve, où il leur serait possible de se réfugier de temps en temps. C’est alors seulement que l’on pourra parler de civilisation. » (Romain Gary dans « Les racines du ciel« )

Sources :
[1] Cancers dans le monde agricole : « on sous-estime l’impact des pesticides »
[2] Les dons précieux de la nature, Fayard 2010

sources complémentaires:

« De la chirurgie dentaire à la pratique du bouddhisme » sur Radio Médecine Douce

Je vous fais partager l’interview du Dr Christophe Andreani dont j’ai suivi les cours à la faculté de Médecine de Paris et que j’ai accompagné à Dharamsala en Inde du Nord, province où se trouve la plus grande communauté d’exilés Tibétains.

Il aborde notamment les sujets :

  • d’ethnomédecine,
  • de pollutions et toxicités,
  • de la médecine dentaire et ses nombreux mensonges (plombages, amalgames, fluor…) pour un empoisonnement organisé

Dentifrices au fluor = Supercherie dramatique !

… Alors qu’il existe des alternatives naturelles (bicarbonate de Soude, argile notamment) ou des dentifrices naturels aux nombreuses vertus pour les gencives et les dents qui, de plus, sont délicieux : le dentifrice Ayurvédique au Meswak, le dentifrice à l’argile par exemples…

Des sujets et des invités passionnants : à mettre entre toutes les oreilles !

L’interview du Dr Christophe Andreani

Alternatives saines et durables : 2 exemples

conference-geobiologie-salon-bio

Le Bio et le Naturel ne sont plus depuis longtemps une utopie réservée à quelques illuminés : ça marche. Le Bio et le Naturel se sont installés comme des voies raisonnées et raisonnables, des alternatives saines et durables face à des modes de concurrence acharnée, d’hyper-consommation effrénées, de mensonges médiatiques… Et alternatives naturelles surtout quand rien d’autre de « conventionnel » ne marche !

Des produits, des concepts, des conférences qui permettent de nous éclairer sur toutes les pollutions qui nous entravent sans que nous n’en prenions même conscience : 2 exemples.

1er exemple: l’eau du robinet.

Ce n’est pas simplement une question de goût (l’incriminé mais indispensable chlore). Au gré de notre consommation « sponsorisée » de médicaments, savez vous que nous retrouvons de plus en plus de résidus médicamenteux (somnifères, anxiolytiques, chimiothérapies, etc…) dans le cycle de l’eau donc dans notre propre consommation (boissons et hygiène) ?

L’eau du robinet est pourtant LA solution pour Tous (l’accès à l’eau potable n’est pas une banalité pour l’humanité…). Cependant, il nous faut encore la purifier et la dynamiser (la rendre vivante) pour cela. Car l’eau est fantastique, elle laisse encore les physiciens et scientifiques béats d’admiration…

Nous sommes partenaires de Cartis qui a développé un mécanisme simple que votre plombier peut installer, un mécanisme simple qui se raccorde à votre arrivée d’eau et qui dessert tous les points d’eau de votre habitation sans électricité ni perte d’eau.

Une innovation française mise au point avec la participation du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique). Venez goûter cette eau à la boutique. Nous vous prêtons gratuitement une de nos fontaines de démonstration pour essayer chez vous et comparer librement…

2ème exemple: la géobiologie et les éventuelles perturbations de notre habitat. Un appartement, une maison et par prolongement tous les habitants du lieu peuvent subir 3 types de perturbations :

1) Des perturbations naturelles : présence de veines d’eau, de fissures ou de réseaux géomagnétiques (Hartman, Curry, etc…) dans le sous-sol de l’habitat. On parle ainsi de points géopathogènes

2) Des perturbations artificielles : présence dans les parages de lignes électriques, antennes relais, utilisation de téléphone DECT (le sans-fil bien pratique de la maison), wifi, micro-ondes, plaques à induction qui saturent littéralement notre milieu ambiant et bien plus, pouvant impacter gravement et irrémédiablement sur notre santé.

3) … Mais aussi des perturbations « subtiles » : mémoire funeste du lieu, objets et bibelots « chargés » négativement, présences qui impliquent l’invisible… Les géobiologues estiment de l’ordre de 40 à 60% ces perturbations existantes…

La géobiologie de l’habitat a pour objet d’identifier finement et d’éradiquer ces perturbations qui peuvent affaiblir dans le meilleur des cas (abaissement de notre taux vibratoire), voire au pire détruire des gens et progressivement des familles entières (dépression, leucémie, cancer, etc…).

Le Feng-Shui (qui signifie Vent et Eau en chinois) existe depuis des millénaires en Chine. Nos cathédrales en Europe et tous les lieux sacrés (quelle que soit la confession religieuse) ont été édifiés en toute connaissance de ces notions, incontournables à l’époque car sacrées

Notre santé et notre Bien-être sont à considérer de manière holistique, c’est à dire de manière globale : il n’y a rarement un seul ingrédient fautif mais bien interactions de nombreux et variés ingrédients dont certains nous dépassent ! Ce qui est bien difficile à admettre…

Notre planète, le Soleil, nos atomes sont régis par des lois naturelles : serions nous plus forts que ce qui nous fait exister depuis des millénaires ?…

0%, produits « light »… 0% de Santé

danger-du-light-0-pourcent-pour-sante-publique

Ce que révèle l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale)

Une récente étude de l’INSERM sur quelque 60.000 femmes durant 14 ans révèle que le « light » serait pire que le sucre classique…

« Les résultats montrent que les femmes qui consomment des boissons sucrées light ont une consommation plus grande que celles qui consomment des boissons sucrées normales » : respectivement 2,8 verres/semaine contre 1,6 verre/semaine soit 3/4 de consommation en plus…

De plus, à quantité égale consommée, les produits light présentent le risque de développer grandement un diabète : les chercheurs émettent l’hypothèse que « l’aspartame, qui est un des principaux édulcorants utilisés aujourd’hui, induirait une augmentation de la glycémie et de ce fait une hausse du taux d’insuline comparable à celle engendrée par le sucrose« …

Sans compter le nombre d’additifs alimentaires qui contiennent de l’aluminium, véritable poison neurotoxique : E173, E520 à E523, E541, E554, etc…

Sans compter également, le contenant, généralement en aluminium (canettes) voire en plastique (bouteilles)

Faut il s’étonner dans ces conditions, d’observer une recrudescence des cas d’obésité, d’allergies et d’intolérances ainsi que de nouvelles maladies dégénératives ?…

Mesdames, continuerez vous à vous polluer de la sorte dans un fol espoir d’entretenir votre ligne au préjudice de votre Santé ?

Mais les femmes ne sont plus les seules à utiliser ce genre de produits édulcorés… N’est ce pas les hommes ?

Informés, intelligents, responsables, nous sommes libres de choisir.

Vous avez le pouvoir d’agir :

  • consommer différemment,
  • consommer en conscience,
  • consommer sain !

Pesticides et Santé publique

pesticides traitements chimiques maladies neurologiques parkinson Pesticides et Santé publique

Pesticides et Santé publique : des médecins au créneau

Des associations de médecins (AMLP à Limoges, Envie-Santé en Guadeloupe, AMSES-Martinique) et des associations (notamment Réseau Environnement Santé) lancent un appel contre les pesticides responsables de maladies chroniques de type cancers, troubles de la fertilité, maladies neurologiques (parkinson et scléroses en plaques), diabète, allergies et autres…

Certains médecins sont effarés de la constante progression de cas de lymphomes, myèlomes, de tumeurs cérébrales et de leucémies dans leur patientèle surtout d’origine agricole ou riveraine d’exploitations agricoles.

Ces pesticides agissent en véritables perturbateurs endocriniens c’est-à-dire désorganisent tout notre système hormonal, dérèglant le fonctionnement de nos organismes…

« LA SCIENCE EST DEVENUE L’ENJEU D’UNE GUERRE » cite le journal Le Monde dans un récent article concernant les débats qui secouent l’Europe sous influence de puissants lobbies… Une véritable guerre, économique et d’influences sans aucun scrupule, où tout s’achète et se revend, même les âmes

Or « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » : que nos véritables scientifiques nous éclairent de leurs passions, de leurs richesses et de leurs apports à l’humanité. Qu’ils ne soient surtout pas à la botte de tristes et sombres vrais-faux puissants manipulateurs…

« Les pesticides autorisés ne sont étudiés qu’individuellement, or, il faut prendre en compte l’effet cocktail« . Or ces effets cocktails deviennent de plus en plus important du fait de l’omniprésence de sur-traitements chimiques, de médicaments, de conservateurs, de colorants, etc… « […] On mange de tout et nous baignons dans un cocktails de produits chimiques […] » soulignait le Dr PÉRINAUD lundi 21 octobre sur France-Inter, fer de lance des courageux médecins à porter le débat sur la place publique.

Devenir acteur de notre Santé et acteur de notre Bien-être !
Quel beau cadeau la Vie… Durable !

Sources :

Journal « Principes de Santé », novembre 2013, n°61
http://www.alerte-medecins-pesticides.fr/
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/04/les-perturbateurs-endocriniens-au-c-ur-d-un-scandale-europeen_3489918_3244.html