Permaculture, agriculture, agroécologie… Respect du vivant !

« Les traditions ne conservent leur valeur que si elles peuvent être soumises à la nouvelle réalité »
Willem Oltmans (1925-2004)

Agriculture, écologie, agroécologie

Agriculture & Santé…

Il est extrêmement important de comprendre que l’agriculture est bien la première pierre de notre Santé avant le médecin, comme le clament de nombreuses personnalités médicales et scientifiques telles :

  • le cancérologue Henri Joyeux,
  • le cardiologue Michel de Lorgeril
  • ou encore l’ingénieur agronome et fondateur de la filière « Bleu-Blanc-Coeur » Pierre Weill

De la qualité des semences, de la qualité du sol, de la qualité de la méthode dépendent la qualité nutritive de ce qui est extrait, cueilli, produit…

« Nous n’héritons pas de la Terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants » écrivait fort justement Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944).

Santé & pollutions…

Les générations futures ne seront pas fâchées de le savoir tant les technocratiques désastres sont fûmants :

  • des déboisements irraisonnés d’hier (les très célèbres « remembrements »…) à la déforestation massive d’aujourd’hui,
  • aux incitations des pesticides et engrais d’hier et à la poursuite des PAC (Politiques Agricoles Communes), de leurs énormes subventions réparties aux plus gros et des lobbyings de toutes sortes,
  • aux pollutions des sols et des sous-sols,
  • aux pollutions des eaux de rivières, en surface, aussi en profondeur jusqu’aux nappes phréatiques,
  • aux pollutions des mers et des océans,
  • aux pollutions de l’air, intérieur et extérieur…

Des pollutions plurielles, rémanentes (persistantes) et dramatiquement cumulatives : métaux lourds, les « 12 salopards », dérivés plastiques, nitrates, etc…

Des pollutions qui nous sont progressivement mortelles tant les aberrations se sont multipliées depuis (bien avant) les paysages du visionnaire et responsable Saint-Exupéry.

Des sols à l’agonie…

Lors du premier congrès International de la Protection de la Santé Naturelle en 2015, Michel de Lorgeril, spécialiste international ès cardiologie – notamment en guerre depuis 20 ans contre les statines… – et chercheur au CNRS, prévenait en évoquant l’épuisement des sous-sols : « L’avenir de nos bêtises et inconséquences d’aujourd’hui est imprévisible. Nous sommes collectivement responsables de ce qui peut se produire dans 50 ans. Pourtant, nous en savons assez aujourd’hui pour être obligés de préserver le monde dans lequel vivront nos descendances. Si nous ne le faisions pas, nous serions à l’aube d’une nouvelle barbarie« …

« Chaque année, dans le monde, 10 millions d’hectares de terres agricoles se transforment en désert. 90% de la vie du sol a déjà disparu à cause de l’agriculture intensive » s’indignent 2 grands spécialistes internationaux des sols, le couple français Lydia et claude Bourguignon. A l’appui de leurs 25 années d’expériences en analyse des sols, leurs conclusions sont très alarmantes : « Notre civilisation va au crash écologique ! Aujourd’hui, les sols meurent et les plantes sont malades. On croit faire de l’agriculture, en réalité nous faisons de la gestion de pathologies végétales […] »…

Auparavant on pouvait trouver 2 tonnes de vers de terre par hectare au lieu de seulement 100Kg aujourd’hui. 80% de la biomasse vivante est sous nos pieds… Mais invisible, donc…

Le monde pour terre de découvertes !

Jeunesse, cultures, rencontres…

La jeunesse c’est l’élan, c’est l’espoir, c’est l’avenir.

C’est déjà et depuis toujours l’élan. Ce sera l’Espoir et l’Avenir avec des majuscules pour celles et ceux qui considèrent :

  • que la Vie est la plus magistrale des études,
  • que les arbres sont nos plus grands enseignants,
  • que chaque habitant au sens large de cette planète, du plus minuscule au plus massif, de par son existence, est utile aux autres…

Certains jeunes suivent des sillons bien tracés, aux trajectoires linéaires, prévisibles et déterminées. D’autres jeunes, peut-être plus libres, sûrement plus insatiables, explorent, recherchent, innovent et trouvent d’autres voies, d’autres méthodes…

Morgane est étudiante en dernière année de Science-Po à Paris ce qui ne l’empêche pas de s’investir dans des connaissances bien plus naturelles, beaucoup plus atypiques que celles normalement réservées à son haut cursus…

En plus de ses études, elle s’est vivement intéressée aux nouvelles méthodes naturelles d’agriculture, on parle d’agroécologie

Filez Jeunesse !

Passionnée de permaculture, elle a passé les premiers mois de 2016 en Inde, dans la ferme de Bija Vidyapeeth auprès d’experts de cette nouvelle forme d’agriculture pronée par le mouvement Navdanya de la femme docteur Vandana Shiva.

La scientifique Vandana Shiva s’illustre notamment dans la défense des semences libres contre le géant morbide des pesticides et des OGM, la firme Monsanto désormais intégrée au narco-géant Bayer.

A la découverte de la permaculture

Des sciences politiques & économiques…

« Il est écrit : tu ne convoiteras pas. Malgré cela, la tradition approuve toutes les formes de concurrence » disait un poète anglais très visionnaire Arthur Hugh Clough (1819-1861).

Des concurrences rarement « parfaites » et surtout « sauvages », « féroces » historiquement à la base des développements géopolitiques et géostratégiques actuels, de nos économies triomphantes et de nos fières agro-industries.

Les théories ont belles allures. En application, elles se révèlent bien souvent catastrophiques pour la terre et les êtres vivants dont nous sommes…

… A une autre culture, celle du sol !

Fin juin 2016, en guise d’escale bretonne, Morgane s’est formée en permaculture en terre de Brocéliande, donc près de chez nous.

Durant l’été 2016, la voilà repartie pour une nouvelle expédition, pour de nouvelles découvertes, pour de nouvelles rencontres. Direction l’hémisphère sud, plus précisément sur les terres ou altiplanos d’Amérique du Sud…

Morgane séjourne aux confins du Pérou et de la Bolivie pour approfondir, sur un autre sol, sur un autre continent, auprès d’autres experts, ses connaissances en permaculture.

Qu’est ce donc que la permaculture ?

Perma… Quoi ? Permaculture !

Une autre culture de l’agriculture…

Nouvelle méthode d’organisation agricole, la permaculture est une toute autre approche de l’agriculture conventionnelle.

Une vision holistique de l’agriculture, donc plus respectueuse

Basée sur l’observation du milieu, elle cherche à s’inspirer de la nature (biomimétisme) au lieu de lutter contre (« nuisibles », pesticides) ou pousser les rendements (intrants, engrais…).

Plus qu’agricole, vers une culture permanente…

Non seulement agricole, la permaculture s’étend à bien d’autres domaines sous la notion de « culture permanente » :

  • monde de l’entreprise,
  • gestion de projet,
  • vie de famille,
  • éducation…

Piliers de la Permaculture

Concept inventé par 2 Australiens, Bill Mollison et David Holmgren dans les 1970s, la permaculture repose sur 3 fondamentaux éthiques :

  • Prendre soin de la Terre : Terre nourricière, Pacha Mama (Terre mère des Indiens), principe de toutes les cultures « primitives »,
  • Prendre soin des êtres humains,
  • Assurer le partage équitable des ressources.

Refonder un modèle de société véritablement solidaire, réfléchir à des organisations du travail plus respectueuses des hommes et des territoires, reprendre du pouvoir local tels sont les objectifs visés par la permaculture.

Pour mieux cerner la permaculture, suivons donc des experts de ces domaines : nous vous conseillons de visiter le très chaleureux et très intéressant site de Morgane : c’est frais, c’est libre, c’est beau… Allez-y !

Merci Morgane de partager tes expériences et témoignages ! Nous te souhaitons une excellente continuation pour ton ascension sereine et prometteuse ! A très bientôt…

Jeunesse, vitalité

Notre jeunesse à tous, c-a-d notre vitalité en chacun d’entre-nous, passe par une reconnexion avec la Nature, par le Naturel

Morgane a, semble-t-il, bien reçu cet appel profond…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *