Edulcorants & boissons light : attention, danger !

« Il ne suffit pas qu’un aliment soit bon à manger, il faut aussi qu’il soit bon à penser ! » Claude Lévi-Strauss (1908-2009)

Edulcorants-Boissons-Light-Danger

Edulcorants et septicémie, un lien insoupçonné

La saccharine, le sucralose et l’aspartame, trois édulcorants encore largement utilisés, permettent à certaines bactéries présentes dans les intestins – l’Escherichia coli et l’Enterococcus faecalis – d’adhérer plus facilement aux cellules de la muqueuse intestinale, de s’y développer à l’intérieur de biofilms qui les protègent des agents qui pourraient les agresser, et, à partir de là, de sécréter des toxines.

Edulcorants-Septicémie-Lien-Insoupçonné

Ansi, ces trois édulcorants participent de la transformation de ces bactéries normalement présentes dans l’organisme en agents pathogènes à l’origine de septicémies et de leurs redoutables complications, des insuffisances organiques en chaîne qui peuvent conduire à la mort. Sur le plan pratique, boire quotidiennement deux canettes d’une boisson light suffirait pour s’exposer à de tels risques !

Les idées reçues sur le sucre

Les édulcorants font maigrir

Ces substituts chimiques au goût de sucre mais sans les calories déstabilisent l’organisme qui réagit au contraire en développant une véritable addiction pour le sucre.

Il ne faut pas manger de sucre pour maigrir

En supprimant totalement le sucre, vous ne maigrirez pas pour autant ! Le goût sucré est associé aux sentiments et à l’attachement maternel enfouis au plus profond de nous et au souvenir de leur douceur. S’en priver nous conduirait à la déprime et ne pas être attiré par cette saveur sucrée, bien plus qu’une habitude alimentaire de notre petite enfance, nous interpelle sur la relation affective avec notre propre mère.

Sucre-Rassurant-Réconfort-Douceur

Le sucre, « rassurant », nous réconforte surtout dans les moments de solitude affective, un peu à l’image du « nounours » de notre enfance.

Il y a sucre et sucre…

On sait maintenant que le sucre blanc raffiné est très mauvais pour la santé et l’un des principaux responsables de la recrudescence d’obésité de par le monde.

Miel-sucre-naturel

On dispose aujourd’hui d’autres sucres naturels possédant souvent un pouvoir sucrant nettement supérieur et sans danger pour l’organisme.

Boissons « light » ou allégées

Elles sont peut-être moins caloriques mais néanmoins sucrées, le plus souvent chimiquement avec de l’aspartame.

Le danger est que, vrai ou faux sucre, au signal du goût sucré, le cerveau ordonne au pancréas de produire de l’insuline. Mais face à un faux sucre, cette insuline n’a rien à éliminer. Elle va donc se retrouver en excès et son action va être supérieure à ce qui est nécessaire… Résultat : un stockage beaucoup plus important de graisses.

Sources :

  • Alternative Santé N° 93 Septembre 2021.
  • Petit Guide N° 358 « Ces aliments qui font maigrir » Editions Aedis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *