Fusion & Métal

Du fond du néolithique…

Anciennement appelés métalloïdes, les métaux sont de vieux compagnons de l’humanité au point que celle-ci évoque historiquement les âges de Fer, âge de Bronze, âge d’Or

statues metal or Fusion & Métal

Le métal s’est révèlé…

L’être humain a vite repéré ces minerais et métaux brillants au soleil. Il les a tout d’abord observés prudemment, puis travaillés et sculptés savamment (statues et bijoux ornementaux) avant de les domestiquer en véritable orfèvre.

dorures parures architectures Fusion & Métal

Métaux, moteurs de notre évolution

Ces métaux nous ont permis d’évoluer matériellement, passant des élémentaires outils agraires aux riches enluminures de nos bâtiments et architectures, jusqu’aux technologies toujours plus sophistiquées des ères industrielles successives.

metal construction Fusion & Métal

Invention de la métallurgie…

Des métaux trouvés à l’état natif (cuivre, or, mercure…) ou extraits sous forme de minerais (étain, plomb, uranium…), ils proviennent tous, bruts, du sol. Ils ont initialement été extraits, puis travaillés par la force de l’homme qui s’en ait fait des spécialités et métiers (mineur, forgeron, métallier, chaudronnier, etc…) ou celle de ses machines.

extraction transport minerai Fusion & Métal

Téléphonie, nanotechnologies…

Les métaux sont d’excellents corps conducteurs électriques et thermiques, réfléchissant la lumière, généralement malléables et ductiles (qui peuvent s’étirer sans se rompre). Toutes ces qualités les ont rendus incontournables pour nos industries modernes.

Tous nos équipements électroniques et de télécommunications, de plus en plus miniaturisés (microélectronique, nanoélectronique) dépendent de l’exploitation des terres rares ou lanthanides devenues là aussi un enjeu géo-stratégique majeur.

miniaturisations nanotechnologies Fusion & Métal

Métaux Amis, métaux ennemis… ?

Les métaux sont extrêmement utiles tant pour les constructions de l’homme que pour celle de son organisme. Certains métaux plus que d’autres mais, comme toujours, les propos de Paracels, père de la pharmacie moderne au Moyen-âge, restent véritables : « C’est la dose qui fait le poison« …

Le cuivre en est le parfait exemple : oligo-élément essentiel (c’est-à-dire à faible dose) pour notre organisme, n’en est pas moins toxique à forte dose. De plus, à l’air libre et humide, sur un ustensile cuivré peut se déposer une fine couche appelée « vert-de-gris », véritable poison digne de l’Arsenic…

L’argent, quant à lui, est un ami extrêmement bienveillant pour les animaux à sang chaud (donc nous) car il a des vertus bactéricides. antiseptiques et cicatrisantes surtout sous la forme d’argent colloïdal encore appelé argent nanométrique ou nanoargent.

Métaux de tous les jours

Quotidiennement, ces métauxpénètrent nos organismes sous diverses formes telles :

  • de composés hydrosolubles (sels, oxydes…) comme les oligoéléments essentiels, provenant de nos boissons et de notre alimentation,
  • de vapeurs et de fumées (cigarettes…),
  • de compléments alimentaires,
  • de médicaments,
  • de cosmétiques ou de produits d’hygiène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre Harmonie… Naturellement !