Coronavirus : informations & désinformations…

« On n’arrête pas le virus avec la panique, mais avec l’intelligence. »

Coronavirus : infos & infox

Coronavirus & informations virales

Ere de l’Hyper-Information oblige, beaucoup beaucoup beaucoup d’infos circulent.

Des plus stupides aux plus intelligentes, des plus pessimistes aux plus éclairantes, des plus malveillantes aux plus salutaires.

Manipulations délibérées, contradictions médicales et scientifiques indépendantes, expériences citoyennes généreuses… Comment faire pour y voir clair honnêtement ?

Comme notre société continue de construire une « fabrique du crétin numérique » selon le Directeur de Recherche du CNRS Michel Desmurget, sans discernement, sous assistance cérébrale et respiratoire, nous demeurons le jouet de ce flot, de ce déluge informationnel : l’infobésité

Cela ne devrait pas s’améliorer, tant la révolution digitale autour d’internet devenu « pompe excrémentielle qui remplit l’espace vacant à grand débit. » déplore fort à propos l’écrivain Sylvain Tesson dans une récente interview au Figaro quant à sa vision de l’affaire actuelle du Coronavirus, avec cette question qui s’impose désormais « que ferons nous de cette épreuve ? »…

Coronavirus & Fake News people

Savez vous ce qu’est une Fake News (infox en français) ?

Une Fake News constitue une fausse information ou information mensongère créée et dévoilée dans un but de manipulation ou de tromperie d’un auditoire…

Pr-Henri-Joyeux-Conference-de-presse-1er-congres-prevention-vitalite-naturelle-bretagne-pourvu-que-l-on-seme-2020

Victime à maintes reprises de cette nouvelle pratique à double tranchant, le Pr Henri Joyeux vous en donne une définition concise : « une Fake News c’est 30% de mensonges enrobés de 70% de vérités et souvent écrite au conditionnel (il aurait …, il serait …, etc.)« …

En négligeant et en écartant trop rapidement des informations, le principe initial des Fake News – discriminer le vrai du faux – dégénère bien trop souvent en une forme facile de censure moderne et devient une méthode irrespectueuse qu’on ne suspecterait pas du véritable journalisme…

Exemple : « Les virus n’aiment pas la chaleur. Prendre régulièrement des boissons chaudes lutte contre le coronavirus. » Fake News. Décryptons la :

  • 30% Faux : le coronavirus n’est effectivement pas détruit par la chaleur des boissons…
  • 70% Vrai : cependant, boire des boissons chaudes régulièrement permet d’hydrater les muqueuses ET d’entrainer le coronavirus vers l’estomac où il sera détruit par l’acidité gastrique puis éliminé par les selles, au lieu de descendre dans les voies respiratoires basses, son tropisme.

Résultat : comme les médias en parlent systématiquement commme Fake News, cette information utile est considérée fausse, inutile, alors qu’il est effectivement très important de consommer très régulièrement des boissons chaudes surtout en période épidémique…

Fake News mensongères !

2nd exemple : cas plus grave, « La chloroquine serait efficace contre le coronavirus« , Fake News immédiate ! Circulez il n’y a rien à voir !

Volontairement écarté puis intégré d’urgence au coeur de la cellule de pointe contre le Coronavirus dont il a très vite claqué la porte, le Pr Raoult, Expert français de réputation mondiale en virologie, Directeur de l’Institut Méditerranée Infection à Marseille, a fait l’objet dès le début de l’épisode pandémique de Fake News de la part du journal Le Monde sur un potentiel remède au covid-19 : la Chloroquine :

Cas plus grave, car il s’agit de dissimulation de faits « La chloroquine diminue la charge virale« , mais la chloroquine, dont les médecins ont un retour de 50 ans d’expériences viables, est très peu chère à produire. De nouveaux anti-viraux à sortir étant en tests, aucun retour d’expérience mais beaucoup plus rentables. Stop ! Circulez, laissez nous faire !…

Laissez nous faire ?…

Presse, Affairisme & Pouvoir : Fake News, outil à double tranchant, censure moderne ?

Ayez Conscience que nos chers grands médias – anciennement appelés mass-media, désormais mainstream media – dont le rôle devrait être d’informer fiablement et rapidement le grand-public ne s’intéressent qu’à 3 choses :

  • le sensationnel (scoop) : selon les expressions utilisées en journalisme « L’info, c’est comme le café, c’est bon quand c’est chaud et fort », « les trains qui arrivent à l’heure n’intéressent pas les journalistes, ni l’institutionnel » et surtout « 1 mort au coin de votre rue intéresse plus que 500 morts à 10.000 Km »,
  • leurs revenus publicitaires : gage de leur survie économique,
  • des informations officielles, donc « sûres » et surtout pas « controversées » (ne pas nuire, ne pas choquer) même si au final les informations controversées peuvent être plus réelles et recommandables que les informations officielles (entre information et propagande)…

Dès lors, soit par soucis éditorial, soit par affairisme ou soit sous pressions des lobbies ou de leurs relations, il leur est trop facile de classer rapidement une information / un traitement en Fake News alors qu’elle ou il pourrait nourrir le débat et apporter contribution aux 3 objectifs prioritaires du moment qui sont ici, rappelons-le :

  • limiter la propagation du coronavirus,
  • trouver le plus rapidement le meilleur remède,
  • et soigner le plus rapidement la population infectée afin d’empêcher la mortalité des patients, de désengorger les hôpitaux et leurs services d’urgence… En soulageant d’autant tous nos soignants dévoués corps-et-âme et émérites qui sont à si rude épreuve physique et nerveuse tout au long de l’année (déjà)…

Censure à tous les niveaux…

Si vous n’allez pas dans le sens du « MainStream », à quelque niveau que se soit, vous subirez cette censure des médias classiques.

Nous l’avons nous-mêmes expérimenté cette année 2020 alors que notre évènement agit dans le sens de la Prévention et de la Vitalité de notre population…

Conference-de-presse-1er-congres-prevention-vitalite-naturelle-bretagne-pourvu-que-l-on-seme-2020

Notre congrès « Pourvu que l’on sème… » de ce 2 février 2020 a été censuré par tous les médias classiques (presse quotidienne régionale, radio, TV locale & régionale…), sa conférence de presse occultée malgré nos invitations bien à l’heure & nos relances…

Information & Emotionnel

De plus, ce sont ces mêmes médias qui façonnent notre émotionnel selon leurs propres intérêts, nous voilant la réalité et pouvant nous rendre addicts de nouveautés morbides (combien de morts de plus aujourd’hui?…).

Le Professeur Gilbert Deray, médecin chef à l’Hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris, a dénoncé le fait et les dérives qui peuvent être beaucoup plus dévastatrices que le microbe « […] La couverture médiatique sur le coronavirus est très anxiogène et elle participe à l’affolement de chacun […] Je suis inquiet que ce minuscule être vivant ne fasse que dévoiler les immenses fractures et fragilités de nos sociétés. »

Rester dans l’information de masse puise d’autant notre précieuse énergie, abaisse notre force vibratoire et impacte gravement notre Immunité.

Retenons cependant qu’un « homme (correctement) averti en vaut plusieurs… », aussi ouvrons grandes nos oreilles, grands nos yeux mais aussi grand notre Coeur !

Coronavirus & Intégrité

Dans ces sujets hyper-spécialisés, il n’est pas évident honnêtement de gérer les informations. Nous avons cependant besoin de comprendre. Il nous faut alors croiser plusieurs sources, les analyser et raisonner…

La Médecine de Terrain est affaire de Spécialistes… Nos soignants sont admirables, généreux et parfois sacrifiés faute d’anticipation coupable d’abord mais aussi et surtout de mauvaise considération tout au long de l’année (crise des urgentistes, pénurie de poste, non remplacements, etc.)…

Peut-être que les élections municipales étaient plus dans préoccupations de nos gouvernants malgré les signaux d’alerte remontés de l’étranger (Chine, Asie en général…) puis par nos sentinelles et nos Spécialistes du terrain… ?

Garantir notre intégrité face aux Virus

Ce qui très clair : nous devons changer nos comportements individuels et reconquérir notre Indépendance d’Esprit : notre Santé, c’est notre Responsabilité, c’est nous-même. Le meilleur médecin, c’est d’abord nous-même.

Comprendre que notre Alimentation, notre Respiration, notre Mouvement et notre Psychologie sont les piliers incontournables !

« […] Si on persiste dans le mode de santé qui nous est imposé, la lutte contre les virus est une bataille perdue d’avance, ils seront toujours en avance sur nous ayant muté, avant que nous ayons trouvé une parade […] Prendre un peu de recul, enlever notre oeil trop collé au microscope et comprendre que la lutte est inégale parce qu’on le veut bien: l’attaque est forte certes, mais surtout les défenses ont été sérieusement affaiblies. » peut-t’on lire sur le site du Dr Jacques Labescat.

Au début du siècle dernier, le très tonique et puissant Dr Georges Rouhet publia plusieurs ouvrages dont « Revenons à la Nature et régénérons-nous » (1913) dans lequel il fustige l’inculture physique, le laxisme mental et les soi-disant bienfaits du confort moderne qui mènent l’homme moderne à sa perte « […] si nous ne voulons pas passer notre temps à chercher des sérums pour lutter contre les microbes humains, il faut pour ainsi dire créer une autre race. Il faut absolument par nos procédés de Culture physique et d’Hygiène générale, former des corps vigoureux, car je le dis encore, plus le bien-être augmente, plus l’homme devient facilement la proie de ces infiniments petits« .

Des propos forts justes et toujours d’actualité en remplaçant l’ennemi d’hier, la tuberculose, par celui d’aujourd’hui, le Covid-19 : « Elargissez votre poitrine; ne tenez inculte aucune partie de votre champ pulmonaire; Soyez propres, soyez plus végétariens et fruitariens que carnivores[…] Donc soyez sobres; et quand vous penserez au mariage, songez que vous n’avez pas pour mission de perpétuer la laideur, la souffrance, les infirmités, encore moins les idiots et le bacille de Koch (ndlr. tuberculose), mais des enfants que l’atavisme aura rendus réfractaires aux maladies et qui n’auront plus guère d’autre ennemi que l’accident.« .

Quête du Bonheur : une arme anti-Coronavirus

Le Beau, le Bon, le Bien

Du Bonheur nous en voulons tous, qui que nous soyons, sans vraiment nous l’avouer… Mais savons nous vraiment le définir ?

Alors… C’est quoi le Bonheur pour vous ?

Un bon moment à partager en famille entre petits et grands, entre jeunes et moins jeunes ! De beaux paysages, de belles définitions diverses et variées… Du Bonheur à la BONne HEURe (sens étymologique) pour Tous à faire circuler sans modération !

Cette propagation pandémique de Coronavirus ainsi que toutes les mésaventures du passé doivent nous faire grandir ENSEMBLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *