Malbouffe : l’art de faire des profits énormes… Sans impôt

« Si vous avez des économies, investissez en actions de fabricants de comprimés contre les maux d’estomacs, les allergies, ou les cancers. Quelque chose me dit qu’ils ont de beaux jours devant eux »
Christophe Brusset auteur de Vous êtes fous d’avaler ça

arretez-la-malbouffe-encrassage-organisme-assure-diabete-gras-obesite-maladies-cardio-vasculaires

Alimentation fiscalement déséquilibrée

Malbouffe = Profits énormes !

Le Roi de la malbouffe – le célèbre Mc Do -, et rien que lui, a engrangé en 2015 en France, la bagatelle de 300 millions de profit pour 4,7 milliards de CA (Chiffre d’affaires)…

Malbouffe = Emplois à la clé !

73.000 salariés pour la même enseigne.
Beaucoup de petits contrats 24h/semaine, étudiants principalement.
Du stress, des pressions par concurrence et promotion interne.
Un Turn-over énorme…

Au menu, un extrait de l’article « Les primes de famine, c’est chez McDo » paru dans le « Canard Enchaîné » du 05/04/2017 : « pas de prime le dimanche ni le soir jusqu’à minuit, pas de 13ème mois, et, des salaires au ras du smic. Mieux, l’immense majorité des salariés ne touche aucune prime de participation aux bénéfices…« .

Oui, la malbouffe emploie du monde mais à la sauce précarité…

Malbouffe = Imposition des bénéfices ?

300 millions de profit et 4,7 milliards de CA mais Zéro imposition ! Les paradis fiscaux, vous connaissez ? Même pas besoin d’exotisme (Panama, Caïmans, etc…). Non, bien plus près ! Pas très loin de chez nous !

Entre 2009 et 2015, plus de 7 milliards de dollars de recettes seraient ainsi partis vers le Grand-Duché selon l’ONG ReAct.

… Mais comment cela est-il possible ?

Paradis fiscaux ? Des illusions démagogiques du style « Notre ennemi est la Finance » ? Ha bon ? Qu’en pensent donc nos braves politiciens professionnels et intelligents qui légifèrent si brillamment et qui osent se présenter devant nous tous à chaque fois ?…

Il est vrai qu’il est plus facile de contraindre et pressurer les plus petits ! Petits industriels, petits laboratoires, petits artisans, petits commerçants au poids économique si négligeant…

Malbouffe = impact énorme sur la santé des consommateurs…

Des produits nutritionnellement pauvres, « enrichis » d’additifs alimentaires, bourrés de conservateurs, chargés de colorants, d’exhausteurs de goûts… Mais à pas cher pour tous !

Pourtant les impacts de la malbouffe sont avérés sur la Santé Publique. Des conséquences épouvantables, catastrophiques :

  • addictions au sucré et au salé,
  • diabète gras,
  • obésité,
  • maladies cardio-vasculaires,
  • encrassage de l’organisme

… Rien que ça !

Consommer dans ces lieux d’exploitation moderne (salariés, fournisseurs, denrées, santé,…) revient à leur donner (immense) crédit.

Oui, la malbouffe empoisonne le monde… A petits prix !

Malbouffe & consom’actions

« Acheter c’est voter ! »

Le client final décide, choisit et fait le tri. Par ses achats, le client s’engage.

Choisir ses produits, alimentaires ou autres, librement et en conscience permet au final de se respecter.

Vous pouvez changer déjà vos comportements en privilégiant l’offre de proximité :

  • des agriculteurs responsables privilégiant le naturel sont le premier maillon de notre Santé,
  • des artisans qui transforment des produits sains,
  • des petits industriels du terroir, au savoir-faire artisanal, qui honorent les matières premières, respectent les relations avec leurs partenaires et chérissent leurs clients finaux,
  • des commerçants soucieux de la qualité de leurs produits,
  • des véritables restaurateurs garants de leur métier et Art, et pas simplement du déballage de plats tout faits estampillés « plat maison » parce que posés sur leur étal…

Oui, acheter c’est voter pour le monde que nous souhaitons…

A vous de jouer !

Au fait, pourquoi ne pas vous mettre à la cuisine ?…

cuisiner-vous-meme-decouvrez-cuisine-au-naturel-petit-commerce-bio-panier-du-bien-etre-produits-naturels-st-pol-de-leon-pays-morlaix-finistere

Une cuisine simple, une cuisine vraie, une cuisine unique comme vous ?…

Une réflexion au sujet de « Malbouffe : l’art de faire des profits énormes… Sans impôt »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *