Herboristerie & bizarreries de l’Histoire de France

« Comme les femmes, les plus humbles plantes sont parfois les plus riches en vertus cachées » Maurice Mésségué

herbes-fleurs-saveurs-dans-vos-salades-panier-du-bien-etre-saint-pol-de-leon-pays-de-morlaix

Herboristerie : la science des herbes et des plantes

Herboriste : un métier interdit en France !

L’herboristerie est la science de la connaissance des plantes et de leurs propriétés.

Depuis l’origine de ses incarnations terrestres, l’être humain s’est nourri, développé et soigné grâce aux vertus des plantes qui jalonnaient son territoire et son parcours.

Certains élus et guides d’entre-eux – les chamans – communiquaient et continuent à communiquer avec l’esprit des plantes pour mieux soigner leurs congénères…

herboristerie-herbes-fleurs-panier-du-bien-etre-saint-pol-de-leon-pays-de-morlaix

Certaines personnes passionnées par les plantes en ont fait leur spécialité, leur métier : l’herboriste.

« Le corps est comme un jardin, il a ses rythmes qu’il faut respecter » déclarait l’herboriste Michel Pierre qui milite avec ses confrères pour un retour aux valeurs naturelles, un retour au droit d’exercer librement une science naturelle.

L’herboristerie respecte la logique des rythmes (matin, soir, journées, …, saisons) et stimule la vitalité de l’organisme par son intervention. Les plantes séchées sont également des substances vivantes, à utiliser à bon escient.

L’herboristerie terrassée en 1941… Brrr !

Période très trouble de notre histoire, c’est en 1941 que le maréchal Pétain, très inspiré certainement, promulgue le fameux décret qui supprime la profession d’herboriste

Cependant, tandis que la plupart des décisions de Vichy seront annulées après l’armistice, ce décret est curieusement toujours en vigueur de nos jours malgré la volonté, la ténacité et le véritable combat de survie de nombre d’herboristes interdits d’exercer.

Actuellement en France, « L’herboristerie n’est pas interdite. Le métier d’herboriste par contre est interdit ! » signalait l’herboriste Jean-François Astier

Administrativement fantastique non ? Belle leçon de « comment interdire sans interdire », on ne casse pas, on sape, toujours et toujours en subtiles nuances…

Les herbes et les plantes sont à l’origine des médicaments avant la fabrication industrielle des molécules de synthèse. Les pharmaciens ont le droit d’exercer. Pas les herboristes !…

Revenons en 1946… Reconstruire et nourrir !

C’est en 1946, dans une France bien abîmée après la 2nde guerre mondiale, et en tout début de reconstruction du pays, qu’est créée l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) sous la direction de Jean Bustarret qu’il n’est pas exagéré de définir comme « l’homme des pesticides au sein du service public » ou encore un « commis voyageur des pesticides » selon Fabrice Nicolino dans son excellent ouvrage « Un empoisonnement universel » que nous vous recommandons absolument de lire…

Notre recherche agronomique nouera ainsi dès le début, des rapports plus qu’intimes et des « liens indéfectibles avec l’industrie naissante des pesticides » représentée par Fernand Willaume, un « lobbyiste hors pair » à la tête d’un déjà petit empire.

Pesticides à fond !

Et « C’est dans un mélange des genres total, où seuls les intérêts des hommes et de la société sont oubliés, que triomphent les pesticides« , des pesticides qui oeuvrent depuis longtemps à l’émergence de maladies nouvelles…

Confrontés certes aux exigences de l’époque – il faut le souligner -, ce sont ce genre d’hommes troubles issus des Sciences, des Industries et des finances qui ont corrompu le monde agricole, perverti les milieux ruraux à l’aide d’une poignée de syndicalistes paysans, zélés et avides eux-aussi…

Personne n’imaginait sans doute (?), le désastre environnemental et sanitaire que représenteraient quelques décennies plus tard ces fameux pesticides, polluants chimiques rémanents issus d’une industrie de guerre reconvertie, issus d’une industrie de mort

Pétrochimie oui, naturel surtout pas !…

Depuis lors, les produits pétrochimiques ont supplanté les produits naturels. Les pharmaciens utilisant les bienfaits de la pétrochimie ont toujours le droit d’exercer. Pas les herboristes… Bizarre, non ?

« Liberté ? Egalité ?… [Pourvu qu’on ait la] Choucroute ! » pour faire un clin d’oeil à l’humoriste et regrettée grande gueule Jean Yanne

Votre santé est dans votre assiette…

Il y a désormais beaucoup de déremboursement de médicaments. Un mal pour un bien : vous êtes obligés de vous investir dans votre Santé. Alors, soyez acteur de votre Santé et consom’acteur de ce que vous achetez…

En premier lieu, tout simplement, pensez à vos aromates dans vos plats, dans vos assiettes

Et, surtout, faites de la prévention votre 1ère priorité !

Nourrir notre Corps, nourrir notre Esprit, nourrir notre Âme

« Nous ne sommes pas sur cette terre pour filtrer des boissons et faire cuire des aliments, mais pour contribuer au perfectionnement de notre âme » Sénèque (4 av J-C – 65 ap J-C)

L’importance de l’Alimentation au quotidien

Changer notre regard, retrouver le goût

Une autre vision de notre Alimentation nous parait cruciale : une alimentation issue de forces de Vie, une alimentation vitale (c-a-d pour la Vie, la vraie pas la virtuelle…), une alimentation bio-active (c-a-d pour activer notre Vie ou pour la rendre active)…

Des gens formidables de générations différentes, aux expériences de Vie variées et forcément riches d’enseignements, écrivent sur ces sujets vitaux ou en parlent avec tellement de simplicité, de sincérité, de bon sens et de culture…

A notre ère de l’hyper-information, des références et des témoignages accessibles à tous pour le bien-être de tous :

  • Jacques Antonin
  • Irène Grosjean
  • Gilles Lartigot
  • France Guillain

La nourriture n’est pas seulement un condensat de protéines, lipides, glucides, vitamines, oligoéléments, enzymes, etc… La nourriture est aussi à (re)considérer sur un plan énergétique : phénomènes et résonances vibratoires ou ondes et échelle de fréquences (mesurable en Bovis), Chi ou Prana (énergie) par les chakkras (vortex ou roues d’énergie), bio-photons (importance de la Lumière), etc…

Le Vie est une émission d’énergies. La Vie est échange d’énergie où je reçois d’abord pour donner ensuite. La Vie est donc un partage d’énergie permanent. Témoigner sincèrement son expérience avec recul et sagesse, c’est partager ses propres connaissances vécues en sachant ce qui a été favorable (ou défavorable) pour soi et ce qui le serait peut-être pour son prochain…

Nous remercions, tous les jours, tous ceux qui oeuvrent à faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance cruciale de Vivre sa Vie en pleine conscience afin de repousser toutes ces profondes ignorances (enracinées en nous car transmises, enseignées et parfois insidieusement orientées) qui nous entravent.

Il nous faut être capable de réviser, de faire le tri entre le bon grain et l’ivraie puis d’approfondir nos connaissances et surtout être capable d’appliquer celles-ci au quotidien pour toujours vérifier, valider, apprécier, témoigner…

Vivre sa Vie pour véritablement grandir et non pas perdre sa Vie à la gagner.

Vivre sa Vie pour évoluer et non pas durement gagner de l’argent pour pouvoir stupidement le consommer « parce que c’est comme ça« … Au détriment de sa propre Santé !

Qu’on se le dise haut et fort : la Vie est passionnante. Nous sommes des miracles vivants c-a-d des miracles de la Vie. Il n’y a pas une seconde à perdre…

Union du Corps et de l’esprit soit la célèbre maxime « Mens Sana in Corpore Sano » que l’on traduit en français « Esprit sain dans un corps sain« …

Aussi peut-t’on maintenir un corps sain et un esprit sain sans manger sain…?

Elixirs énergétiques 5 saisons : énergétique chinoise et phytothérapie européenne…

gamme-elixirs-energetiques-dr-requena-panier-bien-etre-saint-pol-de-leon-finistere-nord-bretagne-4

« Le végétal respecte le naturel » Docteur Yves Réquéna

Elixirs énergétiques du Docteur Réquéna…

Elixirs énergétiques, 5 éléments, plantes et oligoéléments…

Docteur en Médecine occidentale, introducteur de l’acupuncture à l’académie de Médecine en France, convaincu de l’importance du Végétal dans nos vies modernes, enseignant humaniste, le Docteur Yves Réquéna dispense et enseigne les bienfaits de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) depuis plusieurs décennies, dans le monde entier…

Acupuncteur de renom (il a notamment créé un protocole d’arrêt du tabac en 1 séance par l’acupuncture), il est également l’un des éminents pionniers du Qi Gong en France et fondateur de l’Institut Européen du Qi Gong (IEQG)…

Retrospectives-naturelles-avril-au-Panier-du-Bien-etre-st-pol-de-leon-finistere-bretagne-1

Pourquoi donc chercher des plantes ailleurs ?…

A l’appui de ses nombreuses recherches sur la phytothérapie et aromathérapie de nos terroirs occidentaux, rapprochant les éminents travaux du Docteur Jacques Ménétrier sur l’oligothérapie et sa grande expérience des théories et effets cliniques de la Médecine Traditionnelle Chinoise (acupuncture, Qi Gong, massages, pharmacopée chinoise… ), il a élaboré ses propres élixirs énergétiques, quintessence des 5 éléments.

Elixirs énergétiques du Docteur Réquéna ?

Un pont naturel entre Orient et Occident…

Le Dr Réquéna est de ceux qui aident à rapprocher ces 2 mondes et leurs connaissances respectives. Pour une connaissance universelle profonde et simple à la portée de tous dans le monde de chacun (ici et maintenant), médecin ou pas, acupuncteur ou pas, occidental ou oriental…

gamme-elixirs-energetiques-dr-requena-panier-bien-etre-saint-pol-de-leon-finistere-nord-bretagne-1

Le végétal respectant le naturel, les élixirs énergétiques sont adaptés tant aux personnalités qu’aux saisonnalités et peuvent être naturellement associés :

  • à l’homéopathie et à la phytothérapie dans l’usage des « simples »,
  • à l’aromathérapie, concentrés de principes actifs des fleurs et plantes,
  • aux élixirs floraux du Dr Bach qui soulagent et renforcent notre comportement émotionnel,
  • à la gemmothérapie, concentrés de puissance des bourgeons,
  • à l’oligothérapie globale, travaux contemporains du laboratoire suisse Bioligo de Michel et Frédéric Deville qui poursuivent et complètent les études et recherches des Dr Picard et Ménétrier,
  • à l’apithérapie, produits de la ruche et des abeilles.

Ces élixirs énergétiques, uniques de par la forme multi-gallènique et leurs composants naturels (sève d’érable, extraits de plantes, huiles essentielles, eaux florales et élixirs floraux) traitent non seulement les aspects physiques, mais aussi psychiques et émotionnels…

Elixirs énergétiques du Docteur Réquéna en Finistère

En pays léonard sur Saint-Pol-de-Léon entre Roscoff et Morlaix, le Panier du Bien-être propose et conseille les élixirs énergétiques du laboratoire 5 saisons du Dr Yves Réquéna.

gamme-elixirs-energetiques-dr-requena-panier-bien-etre-saint-pol-de-leon-finistere-nord-bretagne-5

Une efficacité douce et naturelle, dans le respect de votre organisme et qui est le fruit de nombreux travaux menés au siècle dernier par des scientifiques éminents (Gabriel Bertrand, J. U. Sutter…) et des docteurs en Médecine européenne (Dr Ménétrier, Dr Picard, Dr Réquéna…) sans compter toute l’expérience multi-millénaire de la médecine traditionnelle chinoise…

« On ne peut pas isoler l’homme de la nature, de son milieu, de son environnement et c’est au sein de celui-ci que la clef de son équilibre et de sa guérison est universellement inscrite » Dr Pol Henry

La Nature est fantastique et vous êtes cré(e)s à son image… Vous en doutiez ?

Respectons la, respectons nous ! Vous verrez alors que tout est plus facile…

Bleuet

plante medicinale bleuet Bleuet

Bleuet – Centaurea cyanus (astéracées)

Noms communs :

Ambiton
barbeau
blavelle
blavéole
blavette
bleu-bleu
casse-lunette,
centaurée des montagnes
chevalot cornaille
fleur de Zacharie (d’après Fournier)

Constituants chimiques principaux :

Centauréine, pigment bleu (cyanine), centaurine

Parties utilisées :

Fleurs
Plante
Graines

plante medicinale bleuet 2 Bleuet

Un peu d’histoire :

Dans l’antiquité le Bleuet soignait les yeux bleu et le Plantain les yeux foncés. Son nom lui vient du grec « kentaurion » car le centaure Chiron l’aurait utilisé pour soigner ses plaies après avoir été blessé par Hercule.

Son appellation « casse-lunette » lui a été donnée au XVIIe siècle, à l’époque où les apothicaires pilaient les fleurs de Bleuet avec de la rosée ou de l’eau de pluie pour préparer les eaux calmantes pour les yeux fragiles ou irrités. Plus qu’une thérapeutique l’eau de Bleuet est utilisée par les femmes depuis le Moyen-Age comme produit cosmétique, car elle a la propriété de faire briller les yeux et d’illuminer le regard.

Des propriétés « magiques » lui sont même conférée : le Bleuet a été utilisé depuis des milliers d’années pour favoriser l’amour pur et profond. On le mélangea avec d’autres plantes du même genre afin de créer un encens très puissant capable d’attirer à soi l’amour de sa vie.

Sans titre Bleuet

Description :

Le Bleuet est une plante bisannuelle qui fleurit de mai à septembre. Son odeur subtile exhale le pollen, et le miel sui sort de la ruche ! Enfin si saveur est douce et légère, l’attaque est piquante Il y a beaucoup de matière, cela remplit la bouche. Cette tisane est un peu sucré et rappelle le goût de miel. Elle laisse la langue un peu râpeuse, on y retrouve aussi le minéral. La couleur de la tisane de Bleuet est vert clair tirant sur le jaune pâle.

Culture et récolte :

Il ornait les champs de céréales avec le coquelicot et les marguerites, mais à notre époque où les herbicides sont roi, il disparaît peu à peu, le tri des semences contribue aussi à sa raréfaction. Les champs de blé ont perdus leur belle couleur bleutée.

Usage :

L’eau de bleuet est connue en soin de visage. Le bleuet jadis était utilisé pour soigner bon nombre de maladie plus ou moins graves.

De nos jours, son usage est plus limité : décongestionner les bronches, calmer la toux, stimuler la fonction urinaire (ce qui le fait utiliser contre les rhumatismes, œdème, goutte, lithiases rénales), mais on connaît surtout le Bleuet pour ses propriétés ophtalmiques contre les inflammations et les irritations des yeux.

Propriétés :

Antirhumatismale, Sédatif, Astringent, Diurétique, Expectorant, Stomachique, Laxatif

Indications :

Nervosité
Crises convulsive
Tachycardies
Tachyarythmie
Œdème
Rhumatisme
Goutte
Lithiases rénales

Usages externes :

Soins de peau
Pellicules
Stomatites
Conjonctivite
Blépharite
Orgelet
Gingivites
Stomatites

Infusions :

20 à 30 gr de fleurs de Bleuet dans un litre d’eau bouillante, infuser 10 min,
1 à 3 tasses par jours entre les repas contre les inflammations des seins, gouttes, rhumatismes.

3 gr de fleurs de Bleuet pour une tasse d’eau bouillante , infuser 10 min..
A prendre après les repas comme stomachique, dépuratif et diurétique.

80 à 100 gr de fleurs de Bleuet desséchées pour 1litre d’eau. Laisser infuser de 20 à 30 min, filtrer. Pour applications locales.

Décoction :

Mettre 10 gr de fleur de Bleuet dans un quart de litre d’eau, porter à ébullition et retirer aussitôt du feu, infuser 15 min.

A utiliser tiède en compresse ou bain d’yeux au moyen d’une œillère.
3 fois par jour jusqu’à guérison contre les conjonctivites, orgelet et toutes les inflammations des yeux et des paupières.

Poudre :

Les graines de Bleuet sont purgatives : 2 gr de graines de Bleuet en poudre dans une cuillère à soupe de miel, le matin à jeun. Pour un effet laxatif.
En cas d’ictère : 4 gr de graines en poudre dans du miel, pendant 4 jours de suite.

Bière :

Bière antirhumatismales : faire macérer pendant 8 à 15 jours, 25 gr de fleurs de Bleuet dans un litre de bière. Boire un verre avant les repas en cas de crise.
Continuer 10 à 15 jours de traitements.
contre les rhumatisme, goutte, coliques néphrétiques et rétention d’urine.

Cannelle

plante medicinale cannelle 2 Cannelle

Cannelle – Cinamomum zeylanicum (Lauracées)

Noms communs :
Cannelle de Ceylan,
Casse Odorante

Constituants chimiques principaux :

Huile essentielle, phénypropanoïdes

plante medicinale cannelle 1 Cannelle

Parties utilisées :

Ecorce

Un peu d’histoire :

La Cannelle commence à se démocratiser en Europe au XIIIe siècle car avant, elle était hors de prix. A cette même époque Kazwini écrivain arabe, écrit sur le commerce de cette épice.
Dès le XVIe siècle, les Portugais occupent l’île de Ceylan. Et elle devient le fer de lance du commerce portugais durant le siècle suivant.

Puis les Hollandais prennent le monopole de 1636 à 1796 en brûlant les excès pour maintenir le cours, enfin les Anglais prennent le marché en main. A la fin du XVIIIème siècle, elle est introduite à Java et aux Seychelles grâce au travaux de Pierre Poivre.

plante medicinale cannelle 3 Cannelle

Description :

le cannelier est un arbre dont la tige, droite, qui peut atteindre 8 à 10 mètres, est couverte d’une écorce grisâtre en dehors, rougeâtre en dedans. Les feuilles alternes, ou irrégulièrement opposées, courtement pétiolées, sont entière et coriaces. Les fleurs, blanc jaunâtre et petites, forment des panicules axillaires. Le fruit, à pulpe verdâtre, est ovoïde.

Culture et récolte de la cannelle :

La famille des canneliers est nombreuse, le principal et le meilleur vient du Sri Lanka (Ceylan) où il croit dans des espaces considérables. On en trouve aussi en Chine , à Madagascar, à Cayenne, aux Seychelles, etc…

Deux récoltes sont faites dans l’année. On coupe les rameaux de plus de trois ans, on les fend longitudinalement pour séparer l’écorce-la Cannelle– du bois, on la roule puis elle est mise à sécher au soleil.

Usage de la cannelle :

Une des rares épices qui ait une écorce, la Cannelle est une épice présente dans de nombreux desserts en Europe, mais est plutôt utilisée pour le salé en Asie (cinq épices chinois, etc.). Dans tous les cas, la Cannelle est une épice appréciée et qui a été pendant longtemps très chère : dans le nouveau testament, il est dit que la Cannelle est plus précieuse que l’or.

Aromate très employé, la Cannelle est digestive, antispasmodique tonique, excitante. Elle est rarement utilisée seule, mais avec son délicieux parfum, n’hésiter pas à l’associer avec d’autres plantes parfumées.

Utilisée pour parfumer diverses boissons, ainsi que dans les préparations toniques et excitantes pour prendre plaisir au jeu de l’amour.

En infusion contre les rhumes et la grippe : 3 tasses par jours.

Camomille sauvage

plante medicinale camomille romaine 1 Camomille sauvage

Camomille sauvage – Chamaemelum nobile

Noms communs :

Camomille sauvage
Camomille anglaise

Constituants chimiques principaux :

Nombreux constituants polyphénoliques (acide phénols, flavonoïdes, procyanidols, coumarines); huile essentielle, sesquiterpènes à saveur amère

Parties utilisées :

capitule floral

Un peu d’histoire :

Les Egyptiens l’avaient dédiée au soleil en raison de son efficacité contre les fièvres; Dioscoride et Galien la préconisaient dans le même domaine et aussi contre les courbatures ou les troubles féminins : d’où son nom savant de Matricaria chamomilla.

Les médecins d’autrefois tenaient la camomille pour « un médicament précieux » et la prescrivaient souvent, mais à des doses beaucoup plus concentrées que celles auxquelles on a habituellement recours et qui, ainsi préparées, donnent une tisane « résolument inerte », selon le docteur Leclerc qui la définit comme une « mixture anémique qu’on obtient en semant parcimonieusement quelques fleurs à la surface d’un océan d’eau chaude »…

L’usage le plus insolite que l’on puisse faire d’une infusion de cette herbe est encore celui qui consiste a s’en laver les mains pour ensuite entamer une partie de cartes avec des chances certaines de gagner.

plante medicinale camomille romaine 2 Camomille sauvage

Description :

La Camomille est une plante vivace à racines assez fortes, fibreuses et chevelues. Les tiges, de 10 à 30 centimètres, sont grêles, vertes, velues, couchées, étalées, ou droites, elles portent des feuilles alternes, sessiles, divisées en folioles très courtes, lobées et pointues. Les fleurs sont groupées en capitules solitaires à l’extrémité des rameaux, elles sont visibles de juillet à septembre.

plante medicinale camomille romaine 3 Camomille sauvage

Culture et récolte :

La Camomille est très répandue dans les régions tempérées d’Europe, elle ne pousse pas à haute altitude. Elle aime les terrains siliceux, aussi est-ce la région de l’Anjou qui nous offre sa plus belle production. On la prophytotherapie par éclat des pieds ou par marcottes, en les espaçant de 30 centimètres. Récoltez les fleurs à peine ouvertes au début de la deuxième année, au fur et à mesure de leur maturité, séchez-les dans des endroits secs et aérés.

Usages :

La Camomille fait partie, comme le Tilleul, la Menthe ou la Verveine, des plantes les plus consommées, parce que les plus connues pour leurs multiples bienfaits. Vous pouvez l’utiliser comme tonique de l’appétit avant les repas, pour faciliter la digestion après les repas, lutter contre l’aérophagie, les flatulences.

Elle est également utile pour calmer les maux de tête, les douleurs diverses, les courbatures, les maux de dents, faciliter la menstruation et soulager les douleurs des règles. Anti-inflammatoire, elle adoucit les yeux et les paupières. Préparer la Camomille en infusion en mettant, suivant les goûts et les cas, quatre à huit fleurs par tasse. Prenez en deux à quatre tasses par jour, après le repas de préférence.

Badiane

plante medicinale badiane 3 Badiane

Badiane

Noms communs :

Anis de la Chine
Anis vrai
Anis étoilé
Fenouil de Chine

Constituants chimiques principaux :

Huile essentielle (90 à 95 % d’Anéthol), tanin catéchique, des hydrates de carbone, de l’albumine, un résine et de nombreux acides organiques.

Parties utilisées :

Fruit

plante medicinale badiane 2 Badiane

Un peu d’histoire :

Le Badianier a été introduit en Europe au XVIIe siècle où il pousse dans des régions tempérées et moyennement froides.

Utilisé dès l’Antiquité pour ses vertus médicinales, très convoité depuis le Moyen Age. Marco Polo garda longtemps le secret de son origine (sud-est de la Chine – nord Vietnam), car il se vendait à prix d’or.

Il est connu et estimé en Chine depuis plus de onze siècles avant notre ère. Ses fruits étaient levés comme impôts sous la dynastie des Song (960-1279). Cavendish le rapporte des Philippines vers 1588. Jusqu’au XVIIe siècle, cette épice reste rare en Europe, seules quelques personnes en parlent (Charles de Lécluse 1601, Kaempfer 1690, …). Pomet note en 1694 que les Hollandais en parfument leur thé à l’exemple des Chinois.

A cette époque, la badiane arrive en Europe via la Russie comme Anis de Chine ou de Sibérie.

Description :

Le Badianier de Chine est un arbre de moyen de 3 à 5 mètre de hauteur. La tige, assez forte est rameuse, trapue couverte d’une écorce grisâtre. Les feuilles sont d’un jolis vert gai, rappelant celle du laurier, éparses ou réunies, persistante.

Le fruit est le résultat de la réunion de 8 à 12 coques assemblées en étoiles ; le péricarpe est coriace, il s’ouvre sur le bord interne et renferme une graine brune, arrondie et luisante. Il diffère beaucoup de l’anis vert, car il appartient à une autre famille botanique.

Il contient une huile à l’odeur aromatique et à la saveur plus prononcée que l’Anis vert, mais s’emploi dans les même proportion que cette dernière dans la fabrication de médicaments, de parfums et de confiseries.

Culture et récolte

La Badiane se trouve surtout en Chine, au Japon, en Inde, aux Philippines, où elle préfère les lieux humides.

Elle peut être cultivée en pleine terre dans le midi de la France. Il lui faut de la terre de bruyère mélangée à une terre plus plus franche. Elle est multipliée par semis, par bouture, ou marcottes faites avec les jeunes pousses. La récolte se pratique en choisissant les plus jolis fruits d’un beau marron. La meilleur qualité de fruits vient de Chine.

plante medicinale badiane Badiane

Usage :

La Badiane est l’objet d’une grande vénération chez les Chinois, qui en mangent après les repas, l’ajoute au thé ou au café.

Plus parfumée que l’Anis d’Europe, la Badiane est un bon carminatif , qui facilite la digestion, lutte contre l’aérophagie, les coliques gazeuses et les flatulences.

Actuellement, la Badiane est utilisée chaque fois qu’il est nécessaire de faciliter la digestion et de prévenir des ballonnements

Demandez bien à votre pharmacien ou herboriste de la Badiane de Chine. En Effet, la Badiane du Japon qui lui est parfois substituée peut s’avérer toxique dans certaine circonstances qui sont activement étudiées actuellement.

La Badiane ne doit être utilisée qu’à doses limités et jamais en cures très prolongées.
Entrecouper donc vos cures de périodes équivalentes sans en prendre ; par exemple : une semaine sans en prendre avant de recommencer une autre semaine.

Infusions :

Boire une tasse 10 à 15 min après chacun des principaux repas.

Décoction :

Mettre 10 gr de fleur de Bleuet dans un quart de litre d’eau, porter à ébullition et retirer aussitôt du feu, infuser 15 min.

A utiliser tiède en compresse ou bain d’yeux au moyen d’une œillère.
3 fois par jour jusqu’à guérison contre les conjonctivites, orgelet et toutes les inflammations des yeux et des paupières.

Herboristerie

Plantes, médecines…

« Le Très-Haut a fait produire à la Terre des médicaments et l’homme sage ne doit pas les ignorer » recommande l’Ecclésiaste…

Herboristerie : jardins médiévaux de plantes médicinales

Plantes médicinales de toujours

Les plantes médicinales, littéralement qui servent à la Médecine, sont donc bien identifiées et répertoriées par les botanistes de par le monde. L’herboristerie est née d’observations et d’expériences. L’utilisation des plantes, de leurs vertus mais aussi de leurs dangers également : « c’est la dose qui fait le poison » disait Paracels, père de la Toxicologie.

La dose n’est plus forcément LA vérité : la fréquence ou répétitivité des dosages fait également poison : ce qui a été démontré avec les perturbateurs endocriniens par exemple… Ou tout simplement avec une alimentation inadaptée (trop acide, trop sucrée, trop salée, trop oxydante…).

herboristerie plantes medicinales bleuet Herboristerie

La plante est un réservoir de principes actifs liés à d’autres substances qui contrôlent voire modifient leur action. Généralement, seules certaines parties de la plante conviennent à l’usage médicinal : les fleurs, les feuilles, la tige ou les racines.

herboristerie plantes medicinales 2 Herboristerie

Médecines différentes : source identique, médicaments différents

Les médicaments allopathiques dérivent de produits naturels. Pour des questions de production et d’optimisations de processus (industriels, financiers,…), l’industrie pharmaceutique (pétro-chimique) utilise des produits de synthèse. Or, un produit de synthèse, c’est-à-dire artificiel et créé par l’homme, est moins assimilable voire rejeté par nos organismes.

D’où l’importance de se rapprocher le plus possible de produits naturels, c’est-à-dire produits dans et par la nature avec la bienveillance, la connaissance et la conscience de l’homme, partie intégrante de cette nature.

Une profession, des compétences… Sacrifiée

Bien que compétence reconnue en France (et partout ailleurs) depuis des siècles :

  • première reconnaissance officielle du métier d’herboriste en 1312,
  • reconnaissance officielle de la corporation d’herboriste au XVe siècle,
  • délivrances de diplômes d’herboriste par la faculté de médecine de Paris à partir de 1778,
  • fondation de l’École Nationale d’Herboristerie à Paris en 1927,
  • une loi de 1936 sur le colportage en pharmacie-herboristerie reconnaît que « les herboristes peuvent vendre librement au poids médicinal les plantes mélangées ou non, dans un but médicinal »

la formation et le diplôme d’herboriste ont été supprimés en 1941 sous le régime de Vichy (magnifique augure!) donnant le monopole absolu de la vente des plantes à la corporation des pharmaciens : depuis lors, ils n’ont toujours pas été rétablis…

Confiance en… La Nature

Une nouvelle Science ethnopharmacologie, des herboristes compétents, des écoles et des stages d’herboristerie nous et vous permettront encore de profiter des bienfaits de Dame Nature.

herboristerie plantes medicinales Herboristerie

Plantes Bio en vrac dans le Léon

Panier de plantes du Bien-être à Saint-Pol

Au Panier du Bien-être, notre boutique de produits naturels du pays de Morlaix et du Haut-Léon, vous trouvez des plantes bio en vrac conditionnées en sachets de différents grammages.

Nos plantes bio vous attendent, n’hésitez pas ! Et si elles ne sont pas là, une fois commandées, nous les recevons rapidement…

Phytothérapie : Art & Usage des plantes médicinales

« Chaque jour, des études scientifiques apportent la preuve irréfutable de l’utilité des plantes dans des dizaines de maladies » Plantes & Bien-être

soins respectueux harmonieux par phytotherapie Phytothérapie : Art & Usage des plantes médicinales

Des plantes pour votre santé

L’emploi des « simples »…

La phytothérapie terme issu du grec phuton et therapeia, respectivement plante et traitement, est le traitement des maladies par les plantes fraiches ou desséchées ainsi que par leurs extraits naturels.

La phytothérapie préconise l’emploi de la plante ou plusieurs de ses parties dans sa forme naturelle au lieu d’extraits isolés en laboratoire.

Pour le phytothérapeute, une plante à l’état naturel est beaucoup plus efficace que la somme de ses principaux composants. Il faut donc éviter d’isoler le plus possible ses principes actifs.

fleurs sureau Phytothérapie : Art & Usage des plantes médicinales

Se soigner par les plantes

« Le Très-haut a fait produire à la Terre des médicaments, l’homme sage ne doit pas les ignorer« . La thérapeutique par les plantes ou phytothérapie, héritée de la médecine populaire empirique, a profité depuis des décennies des progrès importants des sciences (agronomie, botanie, chimie, pharmacologie).

Bien qu’ayant obtenu des résultats remarquables dans de nombreux domaines (analgésiques, anesthésiques locaux, hypnotiques, tranquillisants, etc…), la phytothérapie a été récemment concurrencée et rapidement délaissée au profit de la chimiothérapie qui est une thérapeutique assez brutale avec de nombreux effets secondaires indésirables parfois plus graves que la blessure ciblée…

rayonnage phytotherapie 11 Phytothérapie : Art & Usage des plantes médicinales

Phytothérapie, scientifiquement éprouvée…

La phytothérapie est établie sur des bases scientifiques solides et contrôlées. Les ressources du monde végétal ne sont pas encore toutes exploitées, la nature recèle encore de découvertes fantastiques, et la phytothérapie est promise à un bel avenir.

Mais la récolte des plantes médicinales et leur emploi ne doivent pas se faire inconsidérément : produits naturels ne signifie pas produits sans danger…

amelie kerbiriou preparatrice pharmacie naturelle du medecine naturelle universite bobigny Phytothérapie : Art & Usage des plantes médicinales

Phytothérapie : soins naturels mais… Prudence !

Lorsqu’on décide d’employer une plante médicinale, il ne faut en consommer qu’une à la fois ou exécuter avec soin et connaissance un mélange conseillé car des incompatibilités existent entre plantes. Ce qui peut entrainer de sérieux désagréments voire des malaises…

Utiliser une plante n’est pas un acte anodin : il ne faut pas oublier que potion et poison ont la même origine éthymologique. La phytothérapie est bien une affaire de professionnels sérieux, formés et certifiés à prodiguer des conseils adaptés et personnalisés et aussi de produits les plus naturels et biologiques, c-a-d respectant le vivant

Laissons aux médecins, aux pharmaciens et aux herboristes compétents le soin de réaliser les associations de plantes adéquates. De par leurs cursus universitaires, ils sont formés pour établir des diagnostics et préconiser des traitements adaptés à chaque patient.